« 2011-02 | Page d'accueil | 2011-04 »

25/03/2011

La fève superstar

 

212030_4874839a.jpg

 

Bonjour!

Aujourd'hui dans le Matin un sujet hyperbranché, la fève tonka! Enfin, branché, ça dépend pour qui. Posez la question autour de vous sur ce qu'est la fève tonka et la majorité du commun des mortels (oui, d'accord, grammaticalement discutable mais bon, vous comprenez l'idée), la majorité du commun des mortels donc en aura au mieux déjà entendu parler au pire n'y connaîtra rien, que dalle, niente. Par contre le petit monde de la cuisine branchée qui décide de ce qui est tendance ou pas avec autant de subjectivité que le mec qui a décidé en 2010 que la queue de renard serait l'accessoire de mode in du moment (si si, je vous jure, y a un mec qui a décidé en 2010 que la queue de renard serait le top de la branchitude. Bon si vous avez raté le coche vous inquiétez pas, c'est déjà passé). Dans ce petit monde là donc, la fève tonka c'est presque déjà has been. Mais bon, comme vous le savez déjà je fais partie de ceux qui trouvent qu'un produit est intéressant parce qu'il est bon et pas juste parce qu'il est branché, original ou inattendu (Spéciale dédicace au serveur qui un jour a voulu m'enfiler un tartare de boeuf à la banane - même pas plantain, hein, une bête banane - en me disant: "C'est vraiment bizarre au goût mais au moins c'est original..." VE-RI-DI-QUE! Bref...Donc bon je cède de tempa en temps aux sirènes de la branchitude dans la page Cuisine du Matin, ben oui faut bien vivre avec son temps. Mais au quotidien je ne fais pas des macarons juste parce que c'est la mode.

Mais dans le cas de la fève tonka je dois dire que j'ai été bluffée par la nouveauté du goût. Ca ne ressemble vraiment à rien de connu. certains disent vanille, caramel, amande, miel. Moi je dirais qu'il y a un peu de tout ça mais en même temps c'est quand même très nouveau comme parfum. Tout ça pour dire que même quand la fève tonka sera tombée dans les abîmes de la ringardise culinaire, je l'utiliserai encore parce que, franchement, ça apporte un truc inédit dans la cuisine.

Alors pour tout savoir sur la fève tonka c'est dans le Matin du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Les recettes du journal:

 

Carpaccio de St-Jacques

 

211737_bcd980c7.jpg

 

Pour 4 personnes (entrée)

  • 10-12 noix de saint-jacques très fraîches
  • 1 cs de sauce soja
  • Fève tonka
  • 1/2 citron vert (jus)
  • 1 cc d'huile de noix
  • Sel de Guérande (fac.)


Placer les noix de st-jacques 20-30 minutes au congélateur emballées individuellement dans du film alimentaire. Elles doivent être plus fermes mais pas congelées.
Mélanger la sauce soja, l'huile et le jus de citron vert.
Sortir la noix et les émincer en tranches le plus fines possibles.
Les disposer dans quatre petites assiettes.
Au moment de servir, assaisonner avec la sauce. Râper un peu de fève tonka sur chaque assiette.
Eventuellement ajouter un peu de sel de Guérande (attention la sauce soja sale déjà).
Servir immédiatement.

Parmentier d'agneau aux topinambours

 

181123_a978b323.jpg

 

Pour 4 personnes (plat)

  • 500 g de topinambours
  • 4 grosses pommes-de-terre
  • 2 oignons
  • 2 cs d'huile
  • Fève tonka
  • 350 g de viande hachée
  • 3 cs de beurre
  • 1 dl de vin blanc
  • Sel, poivre


Eplucher les pommes de terre et les topinamnours. Les découper en gros cubes et les cuire à la vapeur.
Pendant que les légumes cuisent faire chauffer l'huile dans une poële. Emincer l'oignon et le faire revenir dans la poële.
Ajouter la viande hachée, saisir puis ajouter le vin et cuire 10-12 minutes à couvert à petit feu. Râper de la tonka sur la viande, assaisonner.
Mixer les légumes cuits ensemble, ajouter le beurre, mélanger puis assaisonner.
Dans un cercle ou dans une cocotte monter le parmentier: une couche de purée bien tassée, une couche de viande puis encore de la purée.
Enfourner dans un four préchauffé à 200 pour une vingtaine de minutes. A la fin de la cuisson, passer en mode grill 1-2 minutes.

Flan coco au caramel beurre salé

 

211737_a4296c03.jpg

 


Flan:

  • 200 g de lait condensé sucré
  • 2 oeufs
  • 2 dl de lait
  • 1 dl de lait de coco
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 1 pincée de sel
  • Fève tonka


Séparer les blancs d'oeufs des jaunes. Monter les blancs en niege très ferme avec une pincée de sel.
Dans un plat mélanger le lait, le lait condensé et le lait de coco, les jaunes d'oeufs. Bien mélanger. Ajouter la noix de coco râpée. Mélanger. Elle va flotter un peu à la surface du plat, c'est normal. Râper de la fève tonka dans le mélange.
Intégrer doucement les blancs d'oeuf sans les casser.
Faire cuire 30 minutes au bain-marie dans un four préchauffé à 200 degrés. Le dessus du flan doit être bien coloré.
Servir bien frais avec la sauce au caramel.

 

Bonus: sauce au caramel beurre salé

  • 120 g de sucre
  • 40 g de beurre au sel de Guérande
  • 1,5 de de crème liquide entière
  • 1/2 cc de sel de Guérande

Mettre le sucre dans une cassolette, placer sur feu moyen et laisser fondre jusqu'à ce que le sucre devienne liquide et prenne une belle couleur ambrée. Surtout de ne mélanger pendant que le sucre fond!
Faire tiédir la crème au micro-ondes. Quand le sucre a la couleur voulue, retirer du feu, ajouter la crème (attention, ça pourrait éclabousser). Ajouter le beurre et mélanger vivement au fouet.
Si des morceaux se sont formés dans le caramel, remettre sur le feu quelques secondes le temps de les dissoudre.
Laisser tiédir, ajouter un peu de sel de Guérande, mettre dans un bocal et garder au frais.

 

Et encore une chtite dernière en cadeau bonux:

Frappé avocat-banane à la fève tonka

 

211737_b48ae3e5.jpg

 

(Parce que la semaine denrière je proposais de mettre de l'avocat dans des frappés et que je vous avais même pas donné de recette. C'est désormais réparé. Et si jamais, ça se passait )

Pour 2 verres

  • 1/2 avocat
  • 1/2 banane
  • 2 dl de lait
  • 1 fruit de la passion
  • Fève tonka

Mixer les fruts avec le lait (après les avoir épluchés et détaillés en dés évidemment :-) ), râper la tonka au moment de boire. Servir frais.

Bon appétit

Melina

 

 

 

18/03/2011

L'avocat, le beurre des Mexicains

Bonjour!

Aujourd'hui dans le Matin un de mes péchés mignons, l'avocat. Faut bien se faire plaisir, hein. Moi l'avocat je l'aime à toutes les sauces: avec des crevettes sauce cocktail (miam!), avec une vinaigrette parfumée à la coriandre, avec une salade ou même nature comme ça en lamelles avec un peu de sel de guérande. Et bien sûr le rôle le plus célèbre de l'avocat: le guacamole! Rare sont mes apéros (et ils sont nombreux...) où je ne fais pas un guacamole. Ecrasé à la fourchette hein, pas mixé, j'aime beaucoup moins. Et surtout, surtout, SURTOUT, jamais de guacamole du commerce. C'est vraiment beurk! A se demander s'il y a vraiment de l'avocat dedans.

Alors pour tout savoir sur l'avocat (notamment pour apprendre que c'est pas aussi mauvais pour la ligne que le dit la rumeur publique), c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch.

Et la recette:

Salade de bœuf aux avocats

Pour 4 personnes (entrée)

  • 200 g de bœuf (à sauter type steak minute)
  • 1 gros oignon
  • 1 citron vert (jus)
  • Sel, poivre
  • 1 gros avocat
  • 3-4 tiges de coriandre
  • 4 cs de balsamique blanc
  • 1 cc de moutarde forte
  • 1 cs d’huile d’olive


Chauffer vivement l’huile dans une poêle. Découper la viande en dés. Les faire sauter dans la poêle, ils doivent rester saignants. Réserver.

Emincer l’oignon et la coriandre. Peler puis découper l’avocat en dés, les placer dans un bol puis assaisonner avec le jus de citron, l’oignon et la coriandre. Laisser mariner au frais pendant que la viande refroidit.

Mélanger la moutarde avec le balsamique, saler et poivrer. Mélanger délicatement l’avocat et la viande dans un saladier, assaisonner avec la vinaigrette. Servir frais.

Bon appétit

Melina

06:00 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (2)

11/03/2011

La gourmandise des moines

Bonjour,

Bon, post "emballé c'est pesé" cette semaine, je suis en vacances. (Ce qui n'empêche pas de publier une page Cuisine aujourd'hui, c'est pas de la conscience professionnelle, ça? :-) ) Bref, au menu d'aujourd'hui, la Tête de Moine. Alors on est tous d'accord que ce délicieux fromage jurassien prend toute sa valeur quand il est raclé sur une Girolle en petites rosettes dentelées. Mais bon, histoire de proposer une recette, j'ai testé un cordon-bleu. Et verdict: très bon. En plus la roquette apporte un peu d'amertume, c'est très bon. Et pour d'autres recettes avec la Tête de Moine, c'est ici que ça se passe. Pour tout savoir sur la Tête de Moine, on se rue (si si) sur le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

 

Cordon-bleu Tête-de-Moine-roquette

 

182238_12f233ce.jpg

 

Pour 4 personnes

  • 4 filets de poulet assz fins
  • 4 grosses rosettes de tête de moine
  • 2 tranches de jambon cru
  • 50 g de farine
  • 1 oeuf
  • 50 g de chapelure
  • 2 poignées de roquette fraîche
  • 1 cs d'huile d'olive
  • 2 cs de beurre
  • Sel, poivre


Faire chauffer l'huile d'olive dans une poële puis y mettre la roquette. Mélanger jusqu'à ce qu'elle soit "flétrie". Réserver.
Découper les filets de poulet en porte-feuille. Placer dans chaque entaille une demi tranche de jambon cru. Sur la tranche placer une rosette de tête de moine. Sous la tranche garnir avec la roquette. Refermer (au besoin avec un cure-dent).
Mettre la farine, la chapelure et l'oeuf fouetté en omelette dans 3 assiettes à soupe. Saler et poivrer l'oeuf. Passer les filets dans la farine puis dans l'oeuf et enfin dans la chapelure.
Faire chauffer le beurre dans une poële, y faire dorer une vingtaine de minutes les cordon-bleu en retournant à mi-cuisson.

 

Bon appétit

 

Melina

06:00 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2011

Dites cheeeeesecake!

Bonjour,

Aujourd'hui dans "le Matin" une gourmandise. Enfin! diront les lecteurs attentifs. Oui, je sais, les pâtisseries ne foisonnent pas vraiment sur ce blog. Ben oui, désolée, mais entre une assiette de viande séchée AOC Valais (évidemment...) et une boîte de macarons, même Ladurée, j'hésite pas une seconde avant de choisir la première. Suis pas douceurs, gâteaux, bonbons bref, pas sucreries du tout du tout. Donc j'en cuisine moins, c'est vrai. Mais l'avantage du cheesecake, dans le journal du jour, c'est qu'il est tout à fait possible de le faire pas trop sucré. Parfumé à la fleur d'oranger ou la vanille ou encore avec des fruits c'est un délice. Oncteux, léger, bref, une aubaine même pour ceux qui, comme moi, ne sont pas très dessert.

Pour tout savoir sur le cheesecake, c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch. Et pour les recettes:

 

Cheesecake groseilles


041411_cf326144.jpg


Pour la base

  • 100 g de palets bretons
  • 20 g de beurre
  • 30 g de sucre


Mixer les biscuits au mixer électrique ou en les écrasant dans un sachet fermé.
Faire fondre le beurre, le mélanger au sucre. Ajouter aux biscuits écrasés, bien mélanger.
Chemiser le fond d'un moule à charnière de papier sulfurisé. Yverser la base de biscuits, répartir sur le fond, tasser avec un verre, mettre au frais.

  • 500 g de groseilles en conserve non sucrées (+ quelques graines pour la décoration)
  • 100 g de sucre en poudre (au goût)
  • 200 g de fromage frais (Philadelphia, St Moret...)
  • 150 g de crème liquide
  • 10 g agar-agar
  • Sucre glace


Mettre les groseilles dans une petite casserole avec le sucre. Laisser suer 4-5- minutes à couvert. Retirer du feu et laisser tiédir. Mixer finement puis passer à l'étamine pour enlever les graines qui seraient restées.
Remttre sur le feu, faire bouillir, ajouter l'agar-agar, bouillir 30 secondes. Retirer du feu puis ajouter le fromage frais. Monter la crème en chantilly, ajouter à la masse. Ajouter éventuellement du sucre.
Verser dans le moule sur la base de biscuits. Laisser prendre au frais quelques heures. Garnir avec quelques graines de groseilles roulées dans du sucre glace.

Cheesecake poire-chocolat


041448_27a61625.jpg


Pour la base

  • 100 g de bisucits au chocolat type brownies
  • 30 g de beurre fondu
  • 2 poires

Pour la garniture

  • 400 g de ricotta
  • 2 dl de crème fraîche épaisse
  • 120 g de sucre
  • 3 oeufs
  • 150 g de chocolat noir


Mixer les biscuits avec le beurre, répartir le mélange au fond d'un moule chemisé de papier sulfurisé, tasser avec le fond d'un verre. Mettre au frais.
Mixer la ricotta, la crème, le sucre et les oeufs. Faire fondre le chocolat au micro-onde, l'ajouter à la masse. Verser sur la masse de biscuit.
Faire cuire 1 heure à 150 degrés. A la fin de la cuisson éteindre le four puis laisser le chessecake refroidir doucement dans le four entrouvert (idéalement une nuit). Mettre au frais.

 

 

Cheesecake oranges sanguines

041448_9b4abb1b.jpg

Pour la pâte

  • 250 gr de farine
  • 50 g de sucre
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 80 g de beurre
  • 1/2 cc de sel

Pour la garniture

  • 4 oranges sanguines
  • 400 g de mascarpone
  • 150 g de cassonade
  • 2 oeufs

 

Découper le beurre en petits cubes puis les placer au congélateur quelques minutes. Dans un saladier mélanger farine, sucre et sel. Ajouter le beurre et malaxer du bout des doigts pour obtenir une sorte de gravier.
Incorporer les oeufs puis travailler jusqu'à obtenir une pâte que l'on peut travailler. Si elle n'es pas assez souple ajouter une tombée de lait. Faire une boule et laisser au frais 1 heure.
Etaler la pâte sur un plan de travail fariné puis chemiser le moule ou les mini-moules. Mettre au frais 20 minutes.
Piquer le fond, couvrir le fond d'un morceau de papier sulfurisé et recouvrir de haricots secs. Cuire à blanc une vingtaine de minutes à 180.

Zester deux oranges puis presser les 4. Filtrer le jus. Incorporer le sucre au mascarpone, ajouter les oeufs, bien mélanger. Ajouter le zeste et le jus d'orange sanguine. Goûter et, au besoin, ajouter du sucre ou du jus d'orange.
Verser dans la pâte cuite et cuire une vingtaine de minutes à 160.

 

Bon appétit

Melina

All the posts