« 2011-03 | Page d'accueil | 2011-05 »

29/04/2011

Oh la rhubarbe!

151105_17ff01c3.jpg

 

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, plein d'infos sur la rhubarbe. Maintenant que la rhubarbe suisse a enfin remplacé la rhubarbe allemande sur les marchés (j'ai rien contre les Allemands, hein, pas de polémique! C'est juste que je comprends pas pourquoi on doit faire venir d'Allemagne un fruit qui pousse à foison en Suisse, du Vully célèbre pour sa culture à la majorité des potagers privés. Mais bon, j'imagine que là aussi l'argument est le même que pour les asperges et les fraises: si les grandes surfaces ne se dépêchent pas de fournir à leurs clients tous les produits printaniers dès février, des hordes de consommateurs hystériques vont descendre dans la rue pour exiger des asperges péruviennes sous peine de tout casser...). Bref, reprenons, maintenant que la rhubarbe suisse est là, et comme c'est pour pas longtemps, on en profite. Et histoire de surprendre un peu ses papilles et ses invités, on ne se contente pas de tartes à la rhubarbe mais on ose la version salée aussi.

Pour les conseils c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Et le recettes

Rôti de porc sauce rhubarbe

 

141928_d075320b.jpg

 

Pour 4 personnes

  • 600 g de rôti de porc
  • 3-4 tiges de rhubarbe
  • 2 dl de bouillon de légumes
  • 1-2 cs de crème à sauce
  • Poivre
  • Huile d’olive
  • 1 dl de vin blanc
  • 1 oignon

Badigeonner le rôti avec l’huile d’olive, poivrer.
Découper l’oignon en rondelles fines, les disposer sur et autour du rôti dans un plat. Enfourner 20 minutes dans un four préchauffé à 180 degrés.
Déglacer avec le bouillon et le vin, ajouter la rhubarbe effilée et coupée en morceaux.
Cuire encore 15-30 minutes (la température à cœur doit être de 80 degrés).
Sortir la viande, l’emballer dans un papier d’alu et laisser reposer. Verser le contenu du plat dans une casserole, mixer finement, ajouter la crème et assaisonner (ajouter un peu de liquide si le mélange est trop épais).
Trancher le rôti finement, servir avec la sauce.

 

Crumble rhubarbe-abricots secs

 

141927_7525cc46.jpg

 

Pour 4 personnes

  • 300 g de rhubarbe
  • 50 g de sucre brun (ou plus selon les goûts)
  • 8 oreillons d’abricots secs
  • 20 spéculoos
  • 50 g de beurre
  • Chantilly (facultatif)

Effiler la rhubarbe, la découper en petits dés.
Faire compoter doucement la rhubarbe dans une petite casserole avec le sucre brun.
Pendant ce temps, écraser au mortier 8 spéculoos et les répartir dans le fond de 4 verrines. Réserver.
Ecraser grossièrement le reste de spéculoos. Mettre le beurre au congélateur un quart d’heure puis le découper en petits cubes.
Mélanger à la main les spéculoos écrasés et le beurre, pincer du bout des doigts pour obtenir une sorte de gros gravier.
Chauffer vivement à sec une poêle et y mettre ce «gravier». Laisser caraméliser légèrement tout en remuant constamment pour ne pas que ça brûle. Verser dans un bol et placer au frais.
Découper les oreillons d’abricots secs en brunoise et les mélanger à la compote de rhubarbe refroidie.
Verser la compote dans les verrines, mélanger à la fourchette le crumble durci pour le séparer, garnir les verrines. Laisser prendre au frais 1 heure. Eventuellement décorer avec un peu de Chantilly.

 

Salade gourmande au caramel balsamique de rhubarbe

 

141928_e21ae8db.jpg

 


Pour 4 personnes (entrée)

  • 4 poignées de feuille de chêne
  • 50 g de magret de canard fumé
  • 1 tige de rhubarbe bien mûre
  • 4-5 cs de sucre en poudre
  • 2-3 cs de vinaigre balsamique
  • Sel de Guérande

Effiler la rhubarbe puis la découper en petits tronçons.
Mettre les morceaux de rhubarbe dans une petite casserole, ajouter le sucre, bien mélanger.
Laisser le sucre fondre puis caraméliser sur feu doux.
Lorsque les morceaux de rhubarbe sont tendres, les retirer du mélange et les réserver (attention de ne pas le faire trop tard, ils se déferaient).
Quand le caramel a blondi, ajouter le vinaigre balsamique, bien mélanger toujours sur feu doux jusqu’à obtenir un mélange sirupeux.
Répartir la salade dans quatre assiettes, garnir avec les morceaux de rhubarbe et le magret de canard. Assaisonner avec le vinaigre de rhubarbe et un peu de sale de Guérande.

 

Et un p'tit bonus

 

Sirop de rhubarbe à la vanille Bourbon

 

141927_c67a53e6.jpg

 

 

  • 20 tiges de rhubarbe
  • 1 litre d'eau
  • Sucre cristallisé
  • 1 gousse de vanille Bourbon

 

Effiler puis couper en tronçon la rhubarbe. Cuire 10 minutes dans l'eau avec la gousse de vanille. Oter la gousse, verser le tout à traver une étamine et bien presser pour récupérer le maximum de jus. Peser le liquide, compter la même quantité de sucre. Mettre le tout dans une casserole et cuire doucement une vingtaine de minutes avec les graines de vanille grattées.

Mettre en bouteille encore bouillant.

 

Bon appétit

Melina

 

 

 

 

 

06:00 Publié dans Recettes | Tags : rhubarbe, rôti, salade | Lien permanent | Commentaires (0)

22/04/2011

Soupes froides pour été (printemps) chaud

141347_2f79fb8c.jpg

 

 

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, quelques idées de soupes froides vu que l'été est arrivé (ben quoi? 25 degrés à Sion c'est l'été, désolée...). C'est hyperfacile à préparer, délicieux, frais, rassasiant (ce qui n'est pas toujours le cas des salades). Bref, j'adore. Alors en prévision des pique-niques de cet été on garde les bouteilles de jus de fruit vides et on s'y colle. Le tout c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

 

Maïs-poivrons rouges

  • 2 oignons
  • 400 g de maïs
  • 2 cc d’huile d’olive
  • 5 dl d’eau
  • 2 cc de chili (épices)
  • 1 poivron rouge
  • Sel


Dans une cocotte faire revenir l’oignon émincé dans l’huile d’olive.
Ajouter le maïs, le chili et l’eau, laisser mijoter à couvert 5 minutes pour attendrir les grains. Saler.
Mixer le tout le plus finement possible.
Passer la soupe de maïs à travers une étamine pour enlever les petites peaux désagréables en bouche. Mettre la soupe au frais.
Epépiner le poivron, le découper en petits grains.
Mettre 1 cs de petits cubes de poivrons bien frais sans chaque bol au moment de servir. Eventuellement servir avec des nachos.

Radis-concombre-coriandre

  • 1 gros concombre
  • 2 dl d’eau
  • 6-7 radis rouges
  • 8-10 feuilles de coriandre
  • Sel, poivre


Eplucher le concombre, le découper en deux dans le sens e la longueur. Oter le centre, les pépins.
Faire bouillir l’eau, y plonger la coriandre et ôter du feu. Laisser refroidir à couvert.
Mettre le concombre et l’eau parfumée à la coriandre dans un mixer. Mixer finement.
Laver les radis et les découper en quatre en gardant la peau. Mettre dans le mixer, mixer jusqu’à ce que les radis soient réduits en tous petits morceaux.
Assaisonner. Servir glacé.

Fèves, menthe, piment d’Espelette

  • 1 kg de fèves
  • 6 dl de bouillon de légumes
  • 8-10 feuilles de menthe
  • 2 dl de crème liquide
  • Piment d’Espelette
  • Sel


Ecosser les fèves, les plonger 3-4 minutes dans de l’eau bouillante. Les passer immédiatement dans de l’eau froide et ôter la deuxième petite peau.
Porter le bouillon à ébullition puis y mettre les feuilles de menthe et les fèves. Laisser cuire une dizaine de minutes à couvert. Les fèves doivent être assez tendres pour être mixées.
Oter la moitié des feuilles de menthe (ou plus si on n’aime pas son goût trop fort) puis mixer avec la crème.
Assaisonner puis laisser refroidir au frigo. Saupoudrer de piment d’Espelette avant de servir.

Tomate, mascarpone, pistou d’ail des ours

Pour la soupe

  • 10 tomates bien mûres
  • 2 cc de sucre
  • 3 cs de mascarpone
  • Poivre

Pour le pistou

  • 15-20 feuilles d’ail des ours
  • 2 dl d’huile d’olive
  • Sel


La soupe: faire une croix au couteau sur la peau des tomates, les plonger 1 minute dans de l’eau bouillante. Eplucher puis épépiner les tomates.
Les faire revenir 2 minutes dans une poêle après les avoir saupoudrées du sucre.
Mixer le tout avec le mascarpone, poivrer, laisser refroidir au frigo.
Dans un mortier (ou au mixer), piler les feuilles d’ail des ours, ajouter l’huile d’olive, bien émulsionner. Saler.
Servir la soupe avec un trait de pistou (ou plus).

 

Et le cadeau bonux:

Soupe carottes-gingembre-crevettes

  • 300 g de carottes
  • 4 dl de bouillon
  • 1,5 dl de lait de coco
  • 2 cc de gingembre râpé
  • une vingtaine de petites crevettes cuites
  • 1 cc de sauce soja

 

Peler les carottes puis les découper en gros cubes. Les cuire dans le bouillon jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Mixer les carottes avec le lait de coco, le gingembre et le soja. Ajouter du bouillon au besoin.  Découper les crevettes en deux, les ajouter à la soupe, laisser refroidir.

 

Bon appétit

 

Melina

 

 

06:00 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (1)

15/04/2011

Pâques ailleurs dans le monde

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, quelques idées pour le repas de Pâques. L'an dernier j'avais fait dans la tradition absolue avec un sujet sur l'agneau et ses différents morceaux. Pour ceux que ça intéresserait, c'est ici que ça se passe. Alors cette année on bouscule les codes et on fait voyager ses convives dans les traditions culinaires pascales des autres habitants du monde, lointains ou moins lointains. Dans le journal, une idée d'entrée berrichonne, un plat antillais et une douceur britannique. Et d'autres pistes pour, cette année, organiser un repas de Pâques différent. Parce que ça a du bon la différence aussi, non?

Tout ça dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Et, zou, les recettes:

 

 

Pâté berrichon aux oeufs

 

231559_cc6a022a.jpg

 

 

  • 2 pâtes feuilletées rectangulaires
  • 6 oeufs
  • 1 cs de lait
  • 400 g de viande hachée de boeuf
  • 200 g de viande hachée de porc
  • 100 g de chair à saucisse
  • 1 bouquet de persil
  • 1 oignon
  • 2 cartes de visite
  • Sel, poivre, noix de muscade, cannelle


Faire cuire 5 oeufs. Séparer le blanc du jaune du 6e. Ajouter le lait au jaune d'oeuf.
Etaler une des deux pâtes feuilletées. La piquer en plusieurs endroits avec une fourchette.
Dans un saladier, malaxer la viande hachée, la chair à saucisse et le persil haché. Emincer l'oignon, l'ajouter à la masse. Saler, poivrer, épicer avec la muscade et la cannelle.
Répartir la masse de viande en boudin sur la longueur de la pâte feuilletée. Poser dessus en enfilade les oeufs durs écalés.
Recouvrir avec la deuxième abaisse de pâte feuilletée. Lier les deux abaisses en formant un petit boudin au bord.
Badigeonner le pâté avec le mélange jaune d'oeuf-lait. Faire deux petits trous dans la pâte, un de chaque côté du pâté. Rouler les deux cartes de visite comme des cigarettes et en enfiler une dans chaque trou.
Faire cuire 30-40 minutes dans un four préchauffé à 200 degrés.

Matété de crevettes

 

231601_d3acbcad.jpg
  • 100 g de lardons
  • 30-40 grosses crevettes
  • 3 tomates
  • 3 oignons
  • 3 gousses d'ail
  • 3-4 clous de girofle
  • 2 limettes
  • 1 piment antillais
  • 1 cs de poudre de colombo
  • 300 g de riz
  • Sel, poivre
  • Eau


Presser deux gousses d'ail, émincer la moitié du piment.
Dans un saladier, faire mariner une demi-heure les crevettes entières avec le jus des 2 limettes, l'ail pressé et le piment.
Dans une cocotte, faire revenir les lardons avec les oignons émincés et la dernière gousse d'ail pressée. Y verser les crevettes et leur marinade.
Saisir à fue vif pendant 5-6 minutes en mélangeant souvent. Couper les tomates en petits dés, les ajouter dans la casserole. Mélanger. Ajouter la poudre de colombo,
les clous de girofle, la 2e moitié du piment. Ajouter le riz et env. 6 dl d'eau. Laisser mijoter environ 20 minutes (toute l'eau doit être absorbée et le riz cuit).
Saler, poivrer, servir.

Hot Cross Buns

 

231601_f00b5ca1.jpg
  • 100 g de raisins secs
  • 1 verre d'eau tiède
  • 1 cs de zestes d'orange
  • 1 sachet de levure sèche
  • 2 dl de lait tiède
  • 100 g de sucre
  • 2 oeufs
  • 2 cc d'arôme de vanille
  • 550 g de farine (env.)
  • 100 g de beurre fondu froid
  • 2 cc de cannelle
  • 1/2 cc de gingembre moulu
  • 2-3 pincées de muscade


Le glaçage:

  • 1 petit blanc d'oeuf
  • sucre glace
  • jus de citron


faire tremper les raisins secs dans l'eau tiède
Délayer la levure dans le lait tiède et le laisser mousser une dizaine de minutes.
Mélanger 500 g de farine et le beurre pour obtenir un mélange sablé. Ajouter le gingembre, la cannelle et la muscade. Bien mélanger.
Ajouter le sucre, les zestes d'orange, les raisins secs et l'oeuf. Bien mélanger.
Ajouter petit à petit la levure et le lait et pétrir. Ajouter petit à petit le restant de farine et pétrir jusqu'à obtenir une pâte souple, non collante.
Laisser lever à température ambiante sous un torchon pendant 1 heure (la pa^te doit doubler de volume.
Faire 12 pâtons, les poser assez espacés sur une plaque. Découper une croix sur chaque pâton au couteau. Laisser lever encore une demi-heure.
Cuire 30 minutes dans un four préchauffé à 200 degrés.

Laisser refroidir. Pendant ce temps préparer le glaçage: Ajouter du sucre glace au blanc d'oeuf jusqu'à obtenir un glaçage épais. Ajouter quelques gouttes de jus de citron.
Quand les pains sont froids, former dessus des croix avec le galçage, laisser durcir.

 

Et chez vous, qu'est ce qu'on mangera à Pâques cette année?

Bon appétit

Melina

08/04/2011

Les bonbons c'est tellement bon

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin des recettes aux bonbons. Parce que c'est bientôt Pâques et qu'il faudra bien occuper nos chères têtes blondes. Bon, autant le dire tout de suite, tout ce qui est à base de fraises tagada, grenouille verte ou petits nounours est à déconseiller en grande quantité si on a plus de 8 ans et demi. Mais les enfants vont adorer et en petites portions ça rappellera aux grands toute leur enfance. Pour savoir comment les utiliser c'est dans le journal du jour (achetez-le, la page est toute jolie avec plein de couleurs) ou sur www.lematin.ch.

 

Mousse au chocolat aux smarties


231558_effb6803.jpg


 

Pour 6 personnes

  • 300 g de chocolat noir 75%
  • 2 oeufs
  • 2 dl de crème fraîche
  • 2 paquets de smarties


Faire fondre le chocolat doucement au bain-marie.
Ajouter la crème fraîche hors du feu, bien mélanger.
Séparer les jaunes d'oeuf des blancs. Monter les blancs en neige ferme.
Incoroporer les jaunes au chocolat, bien mélanger.
Concasser très grossièrement les 3/4 des smarties. Les intéger au chocolat.
Incorporer doucement les blancs en neige.
Laisser prendre au frais au moins deux heures.
Décroer du reste de smarties au moment de servir.

 

Verrine fraise-grenouille

231557_47892051.jpg

Pour 4-6 verrines

Pour la couche rose:

  • 40 fraises tadaga
  • 4 cs de sirop de fraise
  • 4 dl d’eau

Pour la couche verte:

  • 50 grenouilles bonbon
  • 4 dl d’eau

Couche rose: Mélanger le sirop de fraise et l’eau, chauffer doucement dans une petite casserole. Y mettre les fraises tagada et laisser fondre doucement.

Ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide, égoutter puis ajouter à la masse. Bien mélanger. Quand toutes les fraises sont bien fondues, répartir dans les verrines jusqu’à la moitié.

Laisser prendre au frais.

Couche verte: Chauffer doucement l’eau dans une casserole, y faire fondre les grenouilles. Bien mélanger.
Filtrer le liquide, le laisser un peu tiédir. Verser sur les verrines. Laisser prendre au frais quelques heures.

Charlotte aux oursons

231556_1f88be3.jpg

Pour 4 personnes

  • 16 boudoirs
  • 40 nounours du même parfum (+ 24 pour la déco)
  • 4 dl de crème liquide
  • 2 dl d’eau
  • 100 g de sucre
  • 4 cercles
  • 2 feuilles de gélatine

Faire un sirop: mettre l’eau et le sucre dans une casserole, laisser frémir jusqu’à complète dissolution du sucre. Laisser refroidir.
Chauffer la crème sur feu moyen dans une petite casserole, y mettre les nounours et les laisser fondre doucement. Ramollir la gélatine dans de l’eau froide, l’essorer puis l’ajouter dans la crème.
Découper les pèlerines en deux. Placer un cercle sur chaque assiette. Tremper rapidement chaque moitié de pèlerine dans le sirop refroidi puis les dresser en rond à la verticale à l’intérieur du cercle. Elles doivent être bien serrées.
Bien mélanger. Laisser tiédir un peu (mais le mélange ne doit pas se figer) puis répartir la masse au centre des cercles.
Laisser prendre au frigo au moins deux heures avant de démouler.
Décorer avec les nounours restants au moment de servir.

Bon appétit

Melina

01/04/2011

Recette en trompe l'oeil

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin un sujet spécial 1er avril. Mais non, pas du poisson! Des recettes en trompe-l'oeil. Vous voyez, le genre de recettes qu'on croit que c'est un truc pis en fait c'est autre chose? Tous ceux qui ont eu droit au livre de cuisine pour enfants Betty Bossi (mais oui, vous savez, ce livre rouge avec le cochon en brioche sur la première page avec les raisins secs pour les yeux) se souviennent sûrement du faux oeuf au plat avec le yougourt blanc pour faire le blanc d'oeuf et le demi-abricot au milieu pour le jaune. Alors voilà, l'idée était de faire un peu le même genre de recette. Alors si vous voulez surprendre vos amis ce soir ou à une autre occasion, c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch.

Et zou, les recettes:

 

«Frites au ketchup»

frite.jpg

Pour 4 personnes (dessert)

  • 4 pommes non farineuses
  • 100 g de farine
  • 2 dl de lait
  • 1 œuf
  • 1 cs de sucre
  • 1 cc de sucre vanillé
  • Graisse de coco
  • Coulis de fraise

Mettre la farine dans un bol, y ajouter l’œuf et les sucres, bien mélanger. Ajouter progrssivement le lait. Laisser reposer une heure.
Pendant ce temps éplucher les pommes, ôter les centres et découper en bâtonnets ressemblant à de grosses frites. Citronner légèrement si la pâte à beignets doit encore attendre.
Faire chauffer la graisse de coco dans une casserole à la température de friture.
Tremper les bâtonnets de pomme dans la pâte à beignets, les faire frire jusqu’à ce qu’ils prennent une jolie couleur dorée. Servir aussitôt avec du coulis de fraise en guise de ketchup.

"Glace fraise/pistache"

glace_4.jpg

Pour 1 coupe

  • 200 g de chèvre frais
  • 200 g de sérac
  • 1 dl de jus de betterave
  • 1 grosse poignée de feuilles de basilic
  • 2-3 cs d’huile d’olive
  • ½ gousse d’ail
  • Sel

Placer le chèvre dans une assiette creuse, l’étaler un peu à la fourchette. Arroser avec le jus de betterave. Bien mélanger jusqu’à obtenir une jolie couleur de glace à la fraise. Saler, mélanger, remettre en masse plus compacte. Placer au frais.
Piler dans un mortier les feuilles de basilic et la gousse d’ail jusqu’à obtenir une sorte de pâte (il est possible de mixer aussi). Ajouter l’huile et mélanger vigoureusement. Saler.
Etaler le sérac dans une assiette comme pour le chèvre. Tartiner dessus le pistou de basilic et bien mélanger à la fourchette jusqu’à obtenir une belle couleur vert pastel. Mettre au frais.
Au moment de servir, confectionner des boules comme pour une glace, soit à la cuillère à glace soit à la main. Servir avec des bricelets salés (gruyère par exemple) et des petits toasts pour tartiner les fromages.

"Salami aux pistaches"

Sal.jpg

Pour 1 salami

  • 200 g de chocolat noir 75%
  • 100 g de beurre
  • 50 g de sucre glace (+ un peu pour la déco)
  • 1 œuf
  • 100 g de pistaches natures
  • 50 g d’ananas séchés en bâtonnets

Faire fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes. Y ajouter l’œuf légèrement fouetté puis le sucre, bien mélanger.
Découper les bâtonnets d’ananas en petits cubes de la taille des pistaches. Incorporer ananas et pistaches à la masse de chocolat. Laisser refroidir à température ambiante jusqu’à ce que le chocolat puisse se travailler pour confectionner un boudin.
Etaler une feuille de film alimentaire sur le plan de travail, y déposer le chocolat et former un boudin de la taille d’un salami. Enrouler dans le film, le serrer un peu autour du chocolat pour finir de luis donner sa forme. Serrer un peu aux extrémités pour que l’illusion soit parfaite puis mettre au frais plusieurs heures. Au moment de servir, ôter le film et saupoudrer généreusement de sucre glace, taper un peu le « salami » pour ôter le surplus. Servir.

Note: Plusieurs recettes de ce salami au chocolat circulent sur le Net, généralement avec des chamallows à l'intérieur. J'ai voulu faire une version un peu moins sucrée et plus fruitée.

 

Et une petite rien que pour mon blog:


«Chocolat liégeois»

 

231554_8f3f2d6c.jpg

 

Pour 4 personnes (entrée)

  • 300 g de champignons bruns
  • 1 grosse gousse d’ail
  • 25 g de beurre
  • 2 cs de jus de citron
  • 3 dl de bouillon de légumes
  • 2 dl de crème liquide
  • 4-5 cerneaux de noix
  • Chantilly
  • Sel
  • Muscade

Couper les pieds terreux des champignons, frotter délicatement les têtes avec un papier de ménage, émincer. Arroser de jus de citron. Presser l’ail.
Faire fondre le beurre dans une sauteuse, y jeter l’ail et les champignons. Faire revenir.
Mouiller avec le bouillon de légumes, laisser mijoter une vingtaine de minutes.
Mixer très finement, il ne doit plus rester de morceaux. Remettre dans la casserole, ajouter la crème, réchauffer.
Concasser grossièrement les noix.
Au moment de servir, verser dans des tasses transparentes, garnir de chantilly bien fraîche et décorer de noix et de muscade. Servir immédiatement.

All the posts