08/04/2011

Les bonbons c'est tellement bon

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin des recettes aux bonbons. Parce que c'est bientôt Pâques et qu'il faudra bien occuper nos chères têtes blondes. Bon, autant le dire tout de suite, tout ce qui est à base de fraises tagada, grenouille verte ou petits nounours est à déconseiller en grande quantité si on a plus de 8 ans et demi. Mais les enfants vont adorer et en petites portions ça rappellera aux grands toute leur enfance. Pour savoir comment les utiliser c'est dans le journal du jour (achetez-le, la page est toute jolie avec plein de couleurs) ou sur www.lematin.ch.

 

Mousse au chocolat aux smarties


231558_effb6803.jpg


 

Pour 6 personnes

  • 300 g de chocolat noir 75%
  • 2 oeufs
  • 2 dl de crème fraîche
  • 2 paquets de smarties


Faire fondre le chocolat doucement au bain-marie.
Ajouter la crème fraîche hors du feu, bien mélanger.
Séparer les jaunes d'oeuf des blancs. Monter les blancs en neige ferme.
Incoroporer les jaunes au chocolat, bien mélanger.
Concasser très grossièrement les 3/4 des smarties. Les intéger au chocolat.
Incorporer doucement les blancs en neige.
Laisser prendre au frais au moins deux heures.
Décroer du reste de smarties au moment de servir.

 

Verrine fraise-grenouille

231557_47892051.jpg

Pour 4-6 verrines

Pour la couche rose:

  • 40 fraises tadaga
  • 4 cs de sirop de fraise
  • 4 dl d’eau

Pour la couche verte:

  • 50 grenouilles bonbon
  • 4 dl d’eau

Couche rose: Mélanger le sirop de fraise et l’eau, chauffer doucement dans une petite casserole. Y mettre les fraises tagada et laisser fondre doucement.

Ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide, égoutter puis ajouter à la masse. Bien mélanger. Quand toutes les fraises sont bien fondues, répartir dans les verrines jusqu’à la moitié.

Laisser prendre au frais.

Couche verte: Chauffer doucement l’eau dans une casserole, y faire fondre les grenouilles. Bien mélanger.
Filtrer le liquide, le laisser un peu tiédir. Verser sur les verrines. Laisser prendre au frais quelques heures.

Charlotte aux oursons

231556_1f88be3.jpg

Pour 4 personnes

  • 16 boudoirs
  • 40 nounours du même parfum (+ 24 pour la déco)
  • 4 dl de crème liquide
  • 2 dl d’eau
  • 100 g de sucre
  • 4 cercles
  • 2 feuilles de gélatine

Faire un sirop: mettre l’eau et le sucre dans une casserole, laisser frémir jusqu’à complète dissolution du sucre. Laisser refroidir.
Chauffer la crème sur feu moyen dans une petite casserole, y mettre les nounours et les laisser fondre doucement. Ramollir la gélatine dans de l’eau froide, l’essorer puis l’ajouter dans la crème.
Découper les pèlerines en deux. Placer un cercle sur chaque assiette. Tremper rapidement chaque moitié de pèlerine dans le sirop refroidi puis les dresser en rond à la verticale à l’intérieur du cercle. Elles doivent être bien serrées.
Bien mélanger. Laisser tiédir un peu (mais le mélange ne doit pas se figer) puis répartir la masse au centre des cercles.
Laisser prendre au frigo au moins deux heures avant de démouler.
Décorer avec les nounours restants au moment de servir.

Bon appétit

Melina

01/04/2011

Recette en trompe l'oeil

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin un sujet spécial 1er avril. Mais non, pas du poisson! Des recettes en trompe-l'oeil. Vous voyez, le genre de recettes qu'on croit que c'est un truc pis en fait c'est autre chose? Tous ceux qui ont eu droit au livre de cuisine pour enfants Betty Bossi (mais oui, vous savez, ce livre rouge avec le cochon en brioche sur la première page avec les raisins secs pour les yeux) se souviennent sûrement du faux oeuf au plat avec le yougourt blanc pour faire le blanc d'oeuf et le demi-abricot au milieu pour le jaune. Alors voilà, l'idée était de faire un peu le même genre de recette. Alors si vous voulez surprendre vos amis ce soir ou à une autre occasion, c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch.

Et zou, les recettes:

 

«Frites au ketchup»

frite.jpg

Pour 4 personnes (dessert)

  • 4 pommes non farineuses
  • 100 g de farine
  • 2 dl de lait
  • 1 œuf
  • 1 cs de sucre
  • 1 cc de sucre vanillé
  • Graisse de coco
  • Coulis de fraise

Mettre la farine dans un bol, y ajouter l’œuf et les sucres, bien mélanger. Ajouter progrssivement le lait. Laisser reposer une heure.
Pendant ce temps éplucher les pommes, ôter les centres et découper en bâtonnets ressemblant à de grosses frites. Citronner légèrement si la pâte à beignets doit encore attendre.
Faire chauffer la graisse de coco dans une casserole à la température de friture.
Tremper les bâtonnets de pomme dans la pâte à beignets, les faire frire jusqu’à ce qu’ils prennent une jolie couleur dorée. Servir aussitôt avec du coulis de fraise en guise de ketchup.

"Glace fraise/pistache"

glace_4.jpg

Pour 1 coupe

  • 200 g de chèvre frais
  • 200 g de sérac
  • 1 dl de jus de betterave
  • 1 grosse poignée de feuilles de basilic
  • 2-3 cs d’huile d’olive
  • ½ gousse d’ail
  • Sel

Placer le chèvre dans une assiette creuse, l’étaler un peu à la fourchette. Arroser avec le jus de betterave. Bien mélanger jusqu’à obtenir une jolie couleur de glace à la fraise. Saler, mélanger, remettre en masse plus compacte. Placer au frais.
Piler dans un mortier les feuilles de basilic et la gousse d’ail jusqu’à obtenir une sorte de pâte (il est possible de mixer aussi). Ajouter l’huile et mélanger vigoureusement. Saler.
Etaler le sérac dans une assiette comme pour le chèvre. Tartiner dessus le pistou de basilic et bien mélanger à la fourchette jusqu’à obtenir une belle couleur vert pastel. Mettre au frais.
Au moment de servir, confectionner des boules comme pour une glace, soit à la cuillère à glace soit à la main. Servir avec des bricelets salés (gruyère par exemple) et des petits toasts pour tartiner les fromages.

"Salami aux pistaches"

Sal.jpg

Pour 1 salami

  • 200 g de chocolat noir 75%
  • 100 g de beurre
  • 50 g de sucre glace (+ un peu pour la déco)
  • 1 œuf
  • 100 g de pistaches natures
  • 50 g d’ananas séchés en bâtonnets

Faire fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes. Y ajouter l’œuf légèrement fouetté puis le sucre, bien mélanger.
Découper les bâtonnets d’ananas en petits cubes de la taille des pistaches. Incorporer ananas et pistaches à la masse de chocolat. Laisser refroidir à température ambiante jusqu’à ce que le chocolat puisse se travailler pour confectionner un boudin.
Etaler une feuille de film alimentaire sur le plan de travail, y déposer le chocolat et former un boudin de la taille d’un salami. Enrouler dans le film, le serrer un peu autour du chocolat pour finir de luis donner sa forme. Serrer un peu aux extrémités pour que l’illusion soit parfaite puis mettre au frais plusieurs heures. Au moment de servir, ôter le film et saupoudrer généreusement de sucre glace, taper un peu le « salami » pour ôter le surplus. Servir.

Note: Plusieurs recettes de ce salami au chocolat circulent sur le Net, généralement avec des chamallows à l'intérieur. J'ai voulu faire une version un peu moins sucrée et plus fruitée.

 

Et une petite rien que pour mon blog:


«Chocolat liégeois»

 

231554_8f3f2d6c.jpg

 

Pour 4 personnes (entrée)

  • 300 g de champignons bruns
  • 1 grosse gousse d’ail
  • 25 g de beurre
  • 2 cs de jus de citron
  • 3 dl de bouillon de légumes
  • 2 dl de crème liquide
  • 4-5 cerneaux de noix
  • Chantilly
  • Sel
  • Muscade

Couper les pieds terreux des champignons, frotter délicatement les têtes avec un papier de ménage, émincer. Arroser de jus de citron. Presser l’ail.
Faire fondre le beurre dans une sauteuse, y jeter l’ail et les champignons. Faire revenir.
Mouiller avec le bouillon de légumes, laisser mijoter une vingtaine de minutes.
Mixer très finement, il ne doit plus rester de morceaux. Remettre dans la casserole, ajouter la crème, réchauffer.
Concasser grossièrement les noix.
Au moment de servir, verser dans des tasses transparentes, garnir de chantilly bien fraîche et décorer de noix et de muscade. Servir immédiatement.

25/03/2011

La fève superstar

 

212030_4874839a.jpg

 

Bonjour!

Aujourd'hui dans le Matin un sujet hyperbranché, la fève tonka! Enfin, branché, ça dépend pour qui. Posez la question autour de vous sur ce qu'est la fève tonka et la majorité du commun des mortels (oui, d'accord, grammaticalement discutable mais bon, vous comprenez l'idée), la majorité du commun des mortels donc en aura au mieux déjà entendu parler au pire n'y connaîtra rien, que dalle, niente. Par contre le petit monde de la cuisine branchée qui décide de ce qui est tendance ou pas avec autant de subjectivité que le mec qui a décidé en 2010 que la queue de renard serait l'accessoire de mode in du moment (si si, je vous jure, y a un mec qui a décidé en 2010 que la queue de renard serait le top de la branchitude. Bon si vous avez raté le coche vous inquiétez pas, c'est déjà passé). Dans ce petit monde là donc, la fève tonka c'est presque déjà has been. Mais bon, comme vous le savez déjà je fais partie de ceux qui trouvent qu'un produit est intéressant parce qu'il est bon et pas juste parce qu'il est branché, original ou inattendu (Spéciale dédicace au serveur qui un jour a voulu m'enfiler un tartare de boeuf à la banane - même pas plantain, hein, une bête banane - en me disant: "C'est vraiment bizarre au goût mais au moins c'est original..." VE-RI-DI-QUE! Bref...Donc bon je cède de tempa en temps aux sirènes de la branchitude dans la page Cuisine du Matin, ben oui faut bien vivre avec son temps. Mais au quotidien je ne fais pas des macarons juste parce que c'est la mode.

Mais dans le cas de la fève tonka je dois dire que j'ai été bluffée par la nouveauté du goût. Ca ne ressemble vraiment à rien de connu. certains disent vanille, caramel, amande, miel. Moi je dirais qu'il y a un peu de tout ça mais en même temps c'est quand même très nouveau comme parfum. Tout ça pour dire que même quand la fève tonka sera tombée dans les abîmes de la ringardise culinaire, je l'utiliserai encore parce que, franchement, ça apporte un truc inédit dans la cuisine.

Alors pour tout savoir sur la fève tonka c'est dans le Matin du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Les recettes du journal:

 

Carpaccio de St-Jacques

 

211737_bcd980c7.jpg

 

Pour 4 personnes (entrée)

  • 10-12 noix de saint-jacques très fraîches
  • 1 cs de sauce soja
  • Fève tonka
  • 1/2 citron vert (jus)
  • 1 cc d'huile de noix
  • Sel de Guérande (fac.)


Placer les noix de st-jacques 20-30 minutes au congélateur emballées individuellement dans du film alimentaire. Elles doivent être plus fermes mais pas congelées.
Mélanger la sauce soja, l'huile et le jus de citron vert.
Sortir la noix et les émincer en tranches le plus fines possibles.
Les disposer dans quatre petites assiettes.
Au moment de servir, assaisonner avec la sauce. Râper un peu de fève tonka sur chaque assiette.
Eventuellement ajouter un peu de sel de Guérande (attention la sauce soja sale déjà).
Servir immédiatement.

Parmentier d'agneau aux topinambours

 

181123_a978b323.jpg

 

Pour 4 personnes (plat)

  • 500 g de topinambours
  • 4 grosses pommes-de-terre
  • 2 oignons
  • 2 cs d'huile
  • Fève tonka
  • 350 g de viande hachée
  • 3 cs de beurre
  • 1 dl de vin blanc
  • Sel, poivre


Eplucher les pommes de terre et les topinamnours. Les découper en gros cubes et les cuire à la vapeur.
Pendant que les légumes cuisent faire chauffer l'huile dans une poële. Emincer l'oignon et le faire revenir dans la poële.
Ajouter la viande hachée, saisir puis ajouter le vin et cuire 10-12 minutes à couvert à petit feu. Râper de la tonka sur la viande, assaisonner.
Mixer les légumes cuits ensemble, ajouter le beurre, mélanger puis assaisonner.
Dans un cercle ou dans une cocotte monter le parmentier: une couche de purée bien tassée, une couche de viande puis encore de la purée.
Enfourner dans un four préchauffé à 200 pour une vingtaine de minutes. A la fin de la cuisson, passer en mode grill 1-2 minutes.

Flan coco au caramel beurre salé

 

211737_a4296c03.jpg

 


Flan:

  • 200 g de lait condensé sucré
  • 2 oeufs
  • 2 dl de lait
  • 1 dl de lait de coco
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 1 pincée de sel
  • Fève tonka


Séparer les blancs d'oeufs des jaunes. Monter les blancs en niege très ferme avec une pincée de sel.
Dans un plat mélanger le lait, le lait condensé et le lait de coco, les jaunes d'oeufs. Bien mélanger. Ajouter la noix de coco râpée. Mélanger. Elle va flotter un peu à la surface du plat, c'est normal. Râper de la fève tonka dans le mélange.
Intégrer doucement les blancs d'oeuf sans les casser.
Faire cuire 30 minutes au bain-marie dans un four préchauffé à 200 degrés. Le dessus du flan doit être bien coloré.
Servir bien frais avec la sauce au caramel.

 

Bonus: sauce au caramel beurre salé

  • 120 g de sucre
  • 40 g de beurre au sel de Guérande
  • 1,5 de de crème liquide entière
  • 1/2 cc de sel de Guérande

Mettre le sucre dans une cassolette, placer sur feu moyen et laisser fondre jusqu'à ce que le sucre devienne liquide et prenne une belle couleur ambrée. Surtout de ne mélanger pendant que le sucre fond!
Faire tiédir la crème au micro-ondes. Quand le sucre a la couleur voulue, retirer du feu, ajouter la crème (attention, ça pourrait éclabousser). Ajouter le beurre et mélanger vivement au fouet.
Si des morceaux se sont formés dans le caramel, remettre sur le feu quelques secondes le temps de les dissoudre.
Laisser tiédir, ajouter un peu de sel de Guérande, mettre dans un bocal et garder au frais.

 

Et encore une chtite dernière en cadeau bonux:

Frappé avocat-banane à la fève tonka

 

211737_b48ae3e5.jpg

 

(Parce que la semaine denrière je proposais de mettre de l'avocat dans des frappés et que je vous avais même pas donné de recette. C'est désormais réparé. Et si jamais, ça se passait )

Pour 2 verres

  • 1/2 avocat
  • 1/2 banane
  • 2 dl de lait
  • 1 fruit de la passion
  • Fève tonka

Mixer les fruts avec le lait (après les avoir épluchés et détaillés en dés évidemment :-) ), râper la tonka au moment de boire. Servir frais.

Bon appétit

Melina