18/03/2011

L'avocat, le beurre des Mexicains

Bonjour!

Aujourd'hui dans le Matin un de mes péchés mignons, l'avocat. Faut bien se faire plaisir, hein. Moi l'avocat je l'aime à toutes les sauces: avec des crevettes sauce cocktail (miam!), avec une vinaigrette parfumée à la coriandre, avec une salade ou même nature comme ça en lamelles avec un peu de sel de guérande. Et bien sûr le rôle le plus célèbre de l'avocat: le guacamole! Rare sont mes apéros (et ils sont nombreux...) où je ne fais pas un guacamole. Ecrasé à la fourchette hein, pas mixé, j'aime beaucoup moins. Et surtout, surtout, SURTOUT, jamais de guacamole du commerce. C'est vraiment beurk! A se demander s'il y a vraiment de l'avocat dedans.

Alors pour tout savoir sur l'avocat (notamment pour apprendre que c'est pas aussi mauvais pour la ligne que le dit la rumeur publique), c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch.

Et la recette:

Salade de bœuf aux avocats

Pour 4 personnes (entrée)

  • 200 g de bœuf (à sauter type steak minute)
  • 1 gros oignon
  • 1 citron vert (jus)
  • Sel, poivre
  • 1 gros avocat
  • 3-4 tiges de coriandre
  • 4 cs de balsamique blanc
  • 1 cc de moutarde forte
  • 1 cs d’huile d’olive


Chauffer vivement l’huile dans une poêle. Découper la viande en dés. Les faire sauter dans la poêle, ils doivent rester saignants. Réserver.

Emincer l’oignon et la coriandre. Peler puis découper l’avocat en dés, les placer dans un bol puis assaisonner avec le jus de citron, l’oignon et la coriandre. Laisser mariner au frais pendant que la viande refroidit.

Mélanger la moutarde avec le balsamique, saler et poivrer. Mélanger délicatement l’avocat et la viande dans un saladier, assaisonner avec la vinaigrette. Servir frais.

Bon appétit

Melina

06:00 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (2)

11/03/2011

La gourmandise des moines

Bonjour,

Bon, post "emballé c'est pesé" cette semaine, je suis en vacances. (Ce qui n'empêche pas de publier une page Cuisine aujourd'hui, c'est pas de la conscience professionnelle, ça? :-) ) Bref, au menu d'aujourd'hui, la Tête de Moine. Alors on est tous d'accord que ce délicieux fromage jurassien prend toute sa valeur quand il est raclé sur une Girolle en petites rosettes dentelées. Mais bon, histoire de proposer une recette, j'ai testé un cordon-bleu. Et verdict: très bon. En plus la roquette apporte un peu d'amertume, c'est très bon. Et pour d'autres recettes avec la Tête de Moine, c'est ici que ça se passe. Pour tout savoir sur la Tête de Moine, on se rue (si si) sur le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

 

Cordon-bleu Tête-de-Moine-roquette

 

182238_12f233ce.jpg

 

Pour 4 personnes

  • 4 filets de poulet assz fins
  • 4 grosses rosettes de tête de moine
  • 2 tranches de jambon cru
  • 50 g de farine
  • 1 oeuf
  • 50 g de chapelure
  • 2 poignées de roquette fraîche
  • 1 cs d'huile d'olive
  • 2 cs de beurre
  • Sel, poivre


Faire chauffer l'huile d'olive dans une poële puis y mettre la roquette. Mélanger jusqu'à ce qu'elle soit "flétrie". Réserver.
Découper les filets de poulet en porte-feuille. Placer dans chaque entaille une demi tranche de jambon cru. Sur la tranche placer une rosette de tête de moine. Sous la tranche garnir avec la roquette. Refermer (au besoin avec un cure-dent).
Mettre la farine, la chapelure et l'oeuf fouetté en omelette dans 3 assiettes à soupe. Saler et poivrer l'oeuf. Passer les filets dans la farine puis dans l'oeuf et enfin dans la chapelure.
Faire chauffer le beurre dans une poële, y faire dorer une vingtaine de minutes les cordon-bleu en retournant à mi-cuisson.

 

Bon appétit

 

Melina

06:00 Publié dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2011

Dites cheeeeesecake!

Bonjour,

Aujourd'hui dans "le Matin" une gourmandise. Enfin! diront les lecteurs attentifs. Oui, je sais, les pâtisseries ne foisonnent pas vraiment sur ce blog. Ben oui, désolée, mais entre une assiette de viande séchée AOC Valais (évidemment...) et une boîte de macarons, même Ladurée, j'hésite pas une seconde avant de choisir la première. Suis pas douceurs, gâteaux, bonbons bref, pas sucreries du tout du tout. Donc j'en cuisine moins, c'est vrai. Mais l'avantage du cheesecake, dans le journal du jour, c'est qu'il est tout à fait possible de le faire pas trop sucré. Parfumé à la fleur d'oranger ou la vanille ou encore avec des fruits c'est un délice. Oncteux, léger, bref, une aubaine même pour ceux qui, comme moi, ne sont pas très dessert.

Pour tout savoir sur le cheesecake, c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch. Et pour les recettes:

 

Cheesecake groseilles


041411_cf326144.jpg


Pour la base

  • 100 g de palets bretons
  • 20 g de beurre
  • 30 g de sucre


Mixer les biscuits au mixer électrique ou en les écrasant dans un sachet fermé.
Faire fondre le beurre, le mélanger au sucre. Ajouter aux biscuits écrasés, bien mélanger.
Chemiser le fond d'un moule à charnière de papier sulfurisé. Yverser la base de biscuits, répartir sur le fond, tasser avec un verre, mettre au frais.

  • 500 g de groseilles en conserve non sucrées (+ quelques graines pour la décoration)
  • 100 g de sucre en poudre (au goût)
  • 200 g de fromage frais (Philadelphia, St Moret...)
  • 150 g de crème liquide
  • 10 g agar-agar
  • Sucre glace


Mettre les groseilles dans une petite casserole avec le sucre. Laisser suer 4-5- minutes à couvert. Retirer du feu et laisser tiédir. Mixer finement puis passer à l'étamine pour enlever les graines qui seraient restées.
Remttre sur le feu, faire bouillir, ajouter l'agar-agar, bouillir 30 secondes. Retirer du feu puis ajouter le fromage frais. Monter la crème en chantilly, ajouter à la masse. Ajouter éventuellement du sucre.
Verser dans le moule sur la base de biscuits. Laisser prendre au frais quelques heures. Garnir avec quelques graines de groseilles roulées dans du sucre glace.

Cheesecake poire-chocolat


041448_27a61625.jpg


Pour la base

  • 100 g de bisucits au chocolat type brownies
  • 30 g de beurre fondu
  • 2 poires

Pour la garniture

  • 400 g de ricotta
  • 2 dl de crème fraîche épaisse
  • 120 g de sucre
  • 3 oeufs
  • 150 g de chocolat noir


Mixer les biscuits avec le beurre, répartir le mélange au fond d'un moule chemisé de papier sulfurisé, tasser avec le fond d'un verre. Mettre au frais.
Mixer la ricotta, la crème, le sucre et les oeufs. Faire fondre le chocolat au micro-onde, l'ajouter à la masse. Verser sur la masse de biscuit.
Faire cuire 1 heure à 150 degrés. A la fin de la cuisson éteindre le four puis laisser le chessecake refroidir doucement dans le four entrouvert (idéalement une nuit). Mettre au frais.

 

 

Cheesecake oranges sanguines

041448_9b4abb1b.jpg

Pour la pâte

  • 250 gr de farine
  • 50 g de sucre
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 80 g de beurre
  • 1/2 cc de sel

Pour la garniture

  • 4 oranges sanguines
  • 400 g de mascarpone
  • 150 g de cassonade
  • 2 oeufs

 

Découper le beurre en petits cubes puis les placer au congélateur quelques minutes. Dans un saladier mélanger farine, sucre et sel. Ajouter le beurre et malaxer du bout des doigts pour obtenir une sorte de gravier.
Incorporer les oeufs puis travailler jusqu'à obtenir une pâte que l'on peut travailler. Si elle n'es pas assez souple ajouter une tombée de lait. Faire une boule et laisser au frais 1 heure.
Etaler la pâte sur un plan de travail fariné puis chemiser le moule ou les mini-moules. Mettre au frais 20 minutes.
Piquer le fond, couvrir le fond d'un morceau de papier sulfurisé et recouvrir de haricots secs. Cuire à blanc une vingtaine de minutes à 180.

Zester deux oranges puis presser les 4. Filtrer le jus. Incorporer le sucre au mascarpone, ajouter les oeufs, bien mélanger. Ajouter le zeste et le jus d'orange sanguine. Goûter et, au besoin, ajouter du sucre ou du jus d'orange.
Verser dans la pâte cuite et cuire une vingtaine de minutes à 160.

 

Bon appétit

Melina