02/08/2010

Cake aux tomates séchées et (petit) moment de gloire

Bonjour!

Aujourd'hui, histoire de lutter contre la grisaille ambiante (beurk, c'est quand l'été?), un cake aux saveurs estivales, un classique à la maison mais je n'avais jamais pensé à le mettre sur mon blog. Mais, là, tout a changé. Pourquoi direz-vous? Parce que mon cake aux tomates séchées est devenu une petite star. Et à la Radio Suisse romande, s'il vous plaît! Pas mal, hein? Bon, je vous explique. Il y a quelques semaines, la journaliste Florence Farion m'a proposé de l'accueillir dans ma cuisine pour la série d'été qu'elle préparait pour la pause estivale de "Le Soupe est pleine". L'idée était de rencontrer autour d'une recette des passionnés de cuisine et d'en savoir un peu plus sur leur amour de la bonne chère. Autant dire que cette proposition a immédiatement été suivie d'un gros coup de stress! Il faut savoir que dans le top ten des choses que je crains figurent en bonne place "entendre ma voix enregistrée" et "cuisiner devant un spectateur". Donc là, les deux en même temps, pas facile. Mais en même temps j'étais très touchée que Florence ait pensé à moi, petite blogueuse débutante et modeste cuisinière. En plus sa personnalité chaleureuse et son professionnalisme ont tôt fait de me mettre (presque) à l'aise. Enfin, à vous de juger en écoutant .

Et pour ceux qui se perdraient un peu dans mes explications, la recette du cake:

 

Cake à la tomate séchée

  • 250 g farine
  • 1 sachet levure
  • 4 oeufs
  • 100 g de feta
  • 1 poignée de pignons
  • 2 cs de origan
  • 30 g de viande séchée (du Valais évidemment)
  • 200 g tomates séchées
  • 10 cl huile des tomates
  • 20 cl lait
  • Poivre

 

Torréfier à sec dans une poêle les pignons. Réserver.
Battre les œufs en omelette, ajouter le lait et l’huile des tomates. Bien mélanger. Incorporer le sachet de levure à la farine. Ajouter au mélange mouillé.

Emincer la viande séchée et les tomates. Emietter la feta. Ajouter tout ça à la masse en mélangeant délicatement avec une spatule.

Assaisonner avec le poivre et l’origan (la feta et la viande séchée salent assez).

Graisser un moule à cake avec de l’huile des tomates.

Enfourner une heure dans un four préchauffé à 160 degrés.

Voilà, bon appétit !

Melina

PS : Florence m’avait demandé mon plus grand raté culinaire et je lui avais raconté l’échec des caramels à la crème de Noël. Si l’interview se déroulait aujourd’hui, je pourrais lui parler du gâteau d’anniversaire à la framboise qui s’effondre devant les invités… Récit de ce massacre dans un tout prochain post.

 

 

 

19/02/2010

La grenade en lumière

Bonjour!

Aujourd'hui dans le Matin, j'inaugure une nouvelle rubrique, les produits méconnus des nos supermarchés. Vous savez, ces produits, nouveaux ou non, que l'on croise toutes les semaines dans les rayons mais que l'on n'ose jamais acheter parce que l'on ne sait pas comment les cuisiner. Ou alors ceux que l'on met dans son caddie une fois de temps en temps mais que l'on utilise toujours pour la même chose, sans savoir quoi en faire d'autre.

Premier exemple de cette rubrique: la grenade. Je ne sais pas vous mais pour moi la grenade jusqu'il y a peu, je ne savais pas trop quoi en faire. De temps en temps j'en achetais une pour en picorer les graines à même l'écorce, souvenir d'enfance. Ou alors je pensais au sirop de grenadine, qui, vous l'apprendrez en lisant l'article du jour dans le Matin, ne contient pas de grenade... Bref, autant dire que ma culture grenadière était assez nulle. Mais depuis, j'ai bossé le sujet et appris plein de choses. A découvrir dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Et pour utiliser les délicieuses perles rouge vif, trois recettes:

 

 

Sirop de grenade

121651_5e78e77b.jpg

 

Pour 1 bouteille

  • 2 kg de grenades
  • 3 gouttes d’extrait de vanille
  • Sucre


Ouvrir les grenades puis détacher toutes les arilles. Les placer dans un mixer et les broyer quelques secondes. Filtrer dans un chinois pour ne garder que le jus et plus les graines. Pour un sirop le plus clair possible, il est conseillé de filtrer le jus deux ou trois fois.
Peser le jus obtenu et compter la même quantité de sucre.
Mettre le jus de grenade et le sucre dans une casserole. Dissoudre le sucre sur feu moyen puis augmenter la température pour porter à ébullition en mélangeant constamment. Laisser bouillir deux minutes.
Ajouter l’extrait de vanille, bien mélanger.
Verser dans des bouteilles ou des bocaux stérilisés. Fermer et laisser refroidir.

 

Filets de canard à la grenade

121651_d7521ca5.jpg

 

Pour 4 personnes

  • 2 filets de canard
  • 2 grenades
  • 2 cs de sucre
  • 2 poignées de pignons
  • 4 dl de bouillon
  • Sel, poivre

Préparer les filets: saler et poivrer le canard sur les deux faces. Entailler le côté peau jusqu’à la graisse en croisillons.
Ouvrir les grenades en deux. Prélever environ 2 cs d’arilles. Presser le reste des grenades au presse-agrumes. Filtrer le jus. Le faire chauffer dans une petite casserole avec le sucre. Ajouter le bouillon.
Placer les filets dans un plat allant au four. Arroser avec la moitié du jus de grenade sucré en faisant bien pénétrer le liquide dans les croisillons.
Enfourner pour 20 minutes dans un four préchauffé à 220 degrés.
Pendant ce temps faire mijoter les pignons dans le reste de la sauce grenade pour qu’elle s’épaississe. Rectifier l’assaisonnement.
Au moment de servir, trancher les filets en tranches fines, napper avec la sauce et décorer avec les arilles réservés.

 

Cake à la grenade

121651_608e1056.jpg

 

Pour un cake

  • 200 g d’arilles de grenade
  • 180 g de sucre
  • 160 g de farine
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 75 g de beurre
  • 75 g de beurre salé
  • 3 œufs

Beurrer et fariner un moule à cake.
Mélanger le sucre et les œufs. Faire fondre les deux beurres et les incorporer au mélange. Ajouter petit à petit en mélangeant bien la farine et la poudre à lever. Ajouter la moitié des arilles, bien mélanger.
Verser la moitié de la masse dans le moule à cake préparé. Recouvrir avec le reste des arilles. Couvrir avec le reste de la préparation.
Cuire 40 minutes dans un four préchauffé à 210. Laisser refroidir puis démouler.
Note: si on n’aime pas le croquant des arilles de grenade il est possible de préparer plutôt un coulis en les mixant puis en filtrant les graines.

 

Au fait, si vous aussi avez des produits que vous n'osez pas acheter parce que vous ne savez pas quoi en faire, dites-le-moi. Je pourrai en faire un article.

 

Bon appétit!

 

Melina

06:00 Publié dans Recettes | Tags : grenade, magret, cake, sirop | Lien permanent | Commentaires (2)