01/02/2011

Nouvel-An chinois: J-2

Bonjour,
Alors aujourd'hui pour cette semaine spécialement consacrée au Nouvel-An chinois, on passe à l'entrée avec des bouchées vapeur aux crevettes. L'occasion de deux grandes premières pour moi: les bouchées vapeur et l'utilisation de ma toute nouvelle machine à pâtes. Les bouchées vapeur d'abord: autant j'aime prendre ça dans les restaurants chinois autant j'avais jamais osé me lancer. Je sais pas pourquoi j'avais l'impression que c'était tellement long et compliqué que ma cuisine allait ressembler, après les hostilités, à un véritable champ de bataille. En fait pas du tout. Une fois qu'on a pris le coup tout roule. Et tout roule essentiellement d'ailleurs grâce à ma deuxième nouveauté, la machine à pâtes. C'est simple à utiliser et ça fait vraiment de la pâte très fine, ce qui est idéal pour ce genre de recettes. Bref, attendez vous bientôt à des recettes de pâtes fraîches sur ce blog.
Mais pour l'instant on se concentre sur les

Bouchées vapeur aux crevettes

 

Photo0508.jpg

Pour une vingtaine de pièces

Pour la pâte

  • 200 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 cs d'huile
  • 1 oeuf
  • de l'eau (il doit y avoir 1 dl de liquide avec l'oeuf)


Pour la farce

  • 200 g de crevettes crues
  • 1 carotte
  • 2 cs de sauce de poisson
  • 1 cs de Maïzena
  • 1 blanc d'oeuf



Mélanger la farine et le sel. Fouetter l'oeuf, l'eau et l'huile. Ajouter le mélange liquide au mélange sec petit à petit en mélangeant vigoureusement. Faire une boule avec la pâte. La pétrir un peu pour obtenir une pâte bien homogène. Filmer et mettre au frais une heure.
Mixer ensemble tous les ingrédients de la farce.
Sortir la pâte, en prélever une part de la taille d'une noix. Si elle colle un peu, la fariner. Aplatir très finement au rouleau ou, plus facile, au laminoir à pâte (taille 7 chez moi). Découper des ronds avec une petite tasse.
Mettre une bonne cuillère de farce au centre de chaque rond, refermer la pâte autour en une sorte de corolle, tapoter le dessous pour aplatir légèrement la base.
Une fois que tout est prêt, placer une feuille de papier sulfurisé au fond d'un panier vapeur, y poser les bouchées. Cuire à la vapeur 15 minutes.
Servir avec une sauce aigre-douce.

Voilà, à demain pour le plat, des nouilles chinoises végétariennes.
Bon appétit

Melina

09/04/2010

La mode des boulettes

Bonjour,

Dans le journal du jour, un plat ancestral mais pourtant terriblement tendance: les boulettes. De viande, de poissons, de fruits de mer, de pommes de terre ou même de légumes, les boulettes se sont engouffrées dans la mode des bons petits plats mijotés. Alors pour inventer une nouvelle recette ou pour utiliser des restes du repas de la veille, faites des boulettes!

A découvrir dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

 

Boulettes de viande à la tomate

BOUL0834.jpg





Pour 4 personnes

  • 800 g de viande hachée (moitié bœuf moitié porc)
  • 5 gousses d’ail
  • 2 jaunes d’œuf
  • 2 échalotes
  • 12 feuilles de basilic
  • 1 cs d’origan séché (+1 cc)
  • 1 rasade d’eau minérale gazeuse
  • 2 feuilles de laurier
  • 500 g de pelati (avec leur jus)
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Mettre la viande dans un saladier. Peler 3 gousses d’ail et les échalotes, les hacher menu. Emincer 10 feuilles de basilic. Ajouter à la viande l’ail, l’échalote,
le basilic et l’origan. Bien mélanger. Ajouter les jaunes d’œuf et la rasade d’eau gazeuse. Laisser reposer au frais.
Pendant ce temps, chauffer un peu d’huile d’olive dans une cocotte, y faire revenir les deux gousses d’ail restantes après les avoir émincées. Faire revenir les tomates dans la cocotte, ajouter
un fond d’eau, les feuilles de basilic restantes, le laurier et 1 cc d’origan puis laisser mijoter en écrasant bien les tomates. Si on aime la sauce vraiment fluide on peut même mixer la sauce.
Pendant que la sauce commence à mijoter, sortir la viande hachée, former des boulettes et les faire griller à feu vif dans un peu d’huile. Une fois qu’elles sont toutes grillées les mettre dans la sauce tomate et laisser mijoter au moins une demi-heure.
Rectifier l’assaisonnement, servir avec des pâtes ou du blé.

Boulettes aux crevettes à la thaïe

BOUL0819.jpg

Pour 4 personnes (apéritif)

  • 500 g de crevettes cuites
  • 3 échalotes
  • 1 botte de ciboulette
  • 2 gousses d’ail
  • 1 bâton de citronnelle
  • 1 petit piment rouge
  • 1 cs de maïzena
  • 2 cs de sauce soja
  • Chapelure
  • Huile à wok


Emincer la ciboulette, le cœur de la citronnelle, les échalotes, l’ail et le piment (après l’avoir épépiné. Attention, toujours avec des gants!).
Bien égoutter les crevettes puis les émincer grossièrement au couteau (les mixer est possible aussi, mais il ne faut pas qu’elles se transforment
en pâte). Les mettre dans un plat, ajouter les échalotes, la ciboulette, l’ail, le piment et le soja. Bien mélanger.
Saupoudrer avec la maïzena.
Bien incorporer. Préparer un saladier d’eau. Se mouiller les mains avant de façonner des boulettes de la taille d’une petite noix.
Les rouler dans de la chapelure sur toutes les «faces». Mettre au frais une petite demi-heure.
Chauffer de l’huile dans un wok (ou une poêle) et faire dorer les boulettes. Les servir en apéritif sur des piques avec de la sauce aigre-douce.


Falafels de pois chiches

BOUL0832.jpg

Pour 4 personnes

  • 500 g de pois chiches secs
  • 5 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1 bouquet de persil plat
  • 1 cs de coriandre fraîche
  • 1 cc de paprika
  • 3 cs de farine de sarrasin
  • Sel, poivre
  • Huile pour friture


Laver les pois chiches puis les laisser tremper une nuit à température ambiante.
Egoutter puis les mettre dans une casserole d’eau salée. Faire cuire les pois environ deux heures, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres.
Emincer l’oignon, le persil, la coriandre, et l’ail. Les mettre dans un mixer avec les pois chiches, mixer jusqu’à obtenir une pâte dense.
Ajouter le paprika et la farine, bien pétrir. Laisser reposer deux heures.
Façonner des boulettes puis les faire frire dans une friteuse ou dans une sauteuse.
Servir avec une sauce au yogourt et aux fines herbes (par exemple de la menthe).

Boulettes de poulet au bouillon

BOUL0824 1.jpg

Pour 4 personnes

  • 4 filets de poulet
  • 1 blanc d’œuf
  • 2 piments rouges
  • 2 cc de gingembre râpé
  • 1 l de bouillon de poule
  • 1 citron vert
  • 150 g de pousses de soja
  • 2 cs de sauce soja
  • 1 cs de nuoc-mâm


Emincer un des piments après l’avoir épépiné, couper les filets de poulet en petits cubes puis les mixer grossièrement.
La viande ne doit pas devenir une masse trop pâteuse. Ajouter le jus du citron vert, le nuoc-mâm, le piment émincé, le gingembre et l’œuf. Bien mélanger. Rectifier l’assaisonnement au besoin.
Faire chauffer le bouillon, ajouter le deuxième piment émincé en rondelles fines (après l’avoir épépiné) et la sauce soja. Laisser infuser quelques minutes.
Pendant ce temps, façonner des boulettes avec la viande de poulet (l’équivalent d’une bonne cuillère à soupe). Plonger les boulettes dans le bouillon frémissant et laisser cuire une dizaine de minutes. Sortir les boulettes au fur et à mesure qu’elles sont cuites et les tenir au chaud.
Lorsque toutes les boulettes sont cuites, jeter le soja dans le bouillon, couvrir et laisser retomber le soja. Il doit être souple mais encore un peu croquant.
Répartir les boulettes dans des bols et arroser avec le bouillon et les pousses de soja.

 

Bon appétit

 

Melina

12/02/2010

Aphrodisiaque, le gingembre?

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, 14 février oblige, je ne pouvais pas passer à côté de la Saint-Valentin (disons que cette année y avait aussi le Nouvel An chinois mais comme j'en suis encore au stade de l'expérimentation niveau cuisine asiatique, ça sera Saint-Valentin et pis c'est tout!). Parce que moi, en plus, j'adoooore la Saint-Valentin. Si si, sans rire. Je ne fais pas partie des grincheux qui nous expliquent chaque année que:

- La Saint-Valentin ça doit être tous les jours, pas seulement le 14. Certes mais dans les faits, boulot, enfants, maison, fatigue et tout et tout font que c'est pas toujours ça. Alors prendre un peu de temps une fois de temps en temps pour faire plaisir à l'être aimé ben je trouve pas ça inutile. Oui, je sais, c'est cucul la praline. Mais c'est comme ça.

- Etre obligé d'acheter des fleurs juste parce que le calendrier le dit, c'est nul. Certes, mais si vous offriez des fleurs pas parce que le calendrier le dit mais parce que ça fera plaisir à votre chérie? Ca serait bien aussi, non?

- Etre obligé de payer un menu décevant et hors de prix au restaurant au milieu de dizaines d'autres couples, c'est nul. Certes. Mais d'abord les menus de Saint-Valentin ne sont pas toujours hors de prix et décevants. Et ensuite pour être sûr de ne pas être déçu, le mieux est de mitonner vous même un petit menu.

J'en viens au sujet du jour dans le Matin: le gingembre. Avec la réponse à la question que tous les amoureux se posent: est-il vraiment aphrodisiaque? Réponse dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine.

Et pour illustrer le sujet, trois petites recettes, une entrée, un plat et un dessert, super faciles et super vite faits.

 

 

Crevettes caramélisées au gingembre

 

crevette.jpg

Pour 2 personnes (entrée)

  • 20 crevettes fraîches décortiquées
  • 4-5 cm de gingembre frais
  • 1 piment rouge
  • 3 cs de miel
  • 1 cs de nuoc-mâm
  • Huile


Eplucher le gingembre, le découper en julienne très fine. Epépiner le piment (avec des gants) puis le découper en rondelles.
Mettre le miel et le nuoc-mâm dans une casserole, porter à ébullition et mélanger jusqu’à ce que le mélange exhale une odeur de caramel. Baisser le feu et ajouter le piment et le gingembre.
Laisser mijoter une dizaine de minutes.
Faire revenir les crevettes dans une poêle puis ajouter le caramel.
Servir avec une salade d’épinards frais ou de jeunes pousses parsemées de graines de sésame.

 

Tournedos sauce soja et gingembre

 

tournedos.jpg

 

 

Pour 2 personnes (plat)

  • 2 tournedos
  • 3 cm de gingembre frais
  • 2 cs de miel liquide
  • ½ dl de sauce soja
  • 1 dl d’eau
  • 1 gousse d’ail
  • 50 g de beurre
  • Huile d’olive


Peler le gingembre et le découper en rondelles. Peler et presser la gousse d’ail.
Mettre dans un bol l’eau, la sauce soja, les rondelles de gingembre, le miel et la gousse d’ail pressée. Faire mariner les tournedos dans cette sauce une vingtaine de minutes.
Sortir la viande, l’essuyer. Mettre la marinade dans une casserole et laisser réduire sur feu moyen. La sauce doit prendre un aspect sirupeux. Ôter le gingembre.
Chauffer sur feu vif un peu d’huile dans une poêle. Cuire la viande à la cuisson désirée. Pendant que la viande cuit, faire fondre le beurre (froid) dans la sauce, fouetter pour obtenir une sauce bien onctueuse.
Servir la viande nappée de sauce avec des pommes de terre et un mélange de légumes asiatiques.

 

Moelleux au gingembre

 

moelleux.jpg

 

 

 

Pour 2 personnes

  • 50 g de chocolat noir (+ 2 carrés)
  • 30 g de beurre
  • 2 œufs
  • 20 g de sucre
  • 15 g de farine
  • 1 citron vert
  • 2 cc de gingembre en poudre


Faire fondre le chocolat avec le beurre (micro-ondes ou bain-marie).
Mettre le sucre et les œufs dans un saladier, mélanger jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine puis le chocolat et les épices. Râper le zeste de citron vert, ajouter ce zeste au mélange ainsi que le gingembre. Bien mélanger.
Verser dans des ramequins beurrés et farinés. Mettre un carré de chocolat dans chaque ramequin, enfoncer.
Placer au four préchauffé à 230° pour 10 minutes.

 

Voilà, bon appétit et bonne Saint-Valentin à tous.

 

Melina