17/06/2011

J'adoooooore la mozzarella

Fotolia_23976961_L.jpg

 

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, un sujet sur la mozzarella. Ben oui parce que moi j'adooooooooore ça, la mozarella! En été je crois que je pourrais me nourrir exclusivement de salade tomates-mozzarella (enfin, si on trouvait plus facilement de bonnes tomates avec du goût. Mais ça c'est un autre débat...). Bref, la mozzarella est un de mes fromages préférés, ce qui n'est pas très original puisque c'est le fromage préféré de tous mes compatriotes, oui oui, bien avant le Gruyère (désolée amis fribourgeois), le Vacherin Mont-d'Or ou même le raclette (MÊME LE RACLETTE VOUS VOUS RENDEZ COMPTE???). Enfin en ce qui me concerne, mon amour immodéré pour ce fromage est assez récent. Il date en fait du jour où j'ai dégusté de la vraie mozzarella, artisanale, de bufflone, crémeuse à souhait, goûteuse, tendre, bref, le paradis! "Oui ben on va pas aller en Italie juste pour acheter de la mozzarella", pensez-vous? (ne niez pas, je vous entends penser). Eh bien non, cette rencontre du 3e type avec une des meilleures mozzarelle qu'il m'ait été donné de déguster a eu lieu chez moi, en Valais, après des courses à la Coop, si si. Et ladite mozzarella était suisse en plus, de Travers (NE). C'est là que les frères Stähli fabriquent avec amour et du lait de bufflonne une petite merveille à déguster d'urgence nature ou avec des tomates coeur de boeuf (des bonnes) et de l'huile d'olive (de la bonne aussi). Alors pour coupez court aux critiques: non je ne suis pas sponsoriée par ces braves fromagers, non je ne les connais même pas mais leur mozzarella est à tomber et je le dis, na! Parce que c'est mon blog et que je fais ce que je veux, rena!

Et tant qu'à faire de la pub, autant y aller à fond, si vous ne trouvez pas la mozzarella des frères Stähli, sachez que celle de la gamme Fine Food de la Coop est aussi excellente. Autant dire que depuis que j'ai découvert ces merveilles, la gomme caoutchouteuse et insipide qu'on nous vend sous le nom de mozzarella (je cite pas de marque, vous avez deviné de laquelle je parle) n'a plus droit de cité chez moi, hormis pour la pizza (rôle pour lequel elle convient tout à fait d'ailleurs).

Bref, je crois avoir fini mon hymne d'amour à la mozzarella. Pour tout savoir sur ce produit italien et sa "cousine" la burrata, c'est dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/loisirs/cuisine (allez-y, il est tout nouveau tout beau le site du Matin).

Et la recette du jour:

 

Tomates farcies façon pizza

201728_a4a476dc.jpg

 

  • 8 tomates charnues
  • 4 tranches de jambon
  • 8 olives vertes
  • 2 boules de mozzarella
  • 2 tranches de pain toast
  • 4 filets d’anchois
  • Poivre, origan

Découper les chapeaux des tomates puis creuser l’intérieur sans les percer. Epépiner la chair récoltée et en garder le jus et la chair émincée.
Découper les olives en rondelles, le pain toast et le jambon en petits dés et émincer les anchois. Mettre le tout dans un bol et ajouter la chair et le jus des tomates.
Bien mélanger le tout et assaisonner avec le poivre et l’origan (éventuellement un peu de sel mais les anchois devraient suffire).
Garnir chaque tomate de ce mélange.
Découper la mozzarella en rondelles épaisses et couvrir chaque tomate avec une rondelle.
Enfourner 35-40 minutes dans un four préchauffé à 210 degrés.

 

Et en bonux:

Mozzarella marinée

201728_d06a920.jpg
  • 2 boules de mozzarella
  • 5-6 tomates séchées
  • 2-3 gousses d'ail
  • 2 cc d'origan
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 dl d'huile d'olive (à peu près)
  • Quelques pincées de sel de Guérande

 

Découper la mozzarella en dés, les placer dans le bocalm, couvrir d'huile (j'ai ajouté un peu de l'huile d'un bocal de tomates confites) et ajouter l'origan et la laurier. Emincer les tomates, les ajouter avec le sel. Fermer et laisser mariner au moins 24 heures. Servir avec une salade.

Attention, cela ne se conserve pas plus d'une semaine.

Melina

06:00 Publié dans Recettes | Tags : mozzarella, tomate, burrata | Lien permanent | Commentaires (6)

28/01/2011

Farces salées pour crêpes-party!

CREPES2849.jpg

 

Bonjour!

Aujourd'hui dans le Matin un sujet qui va à coup sûr plaire aux enfants: les crêpes! Ben oui les amis, mercredi, c'est la Chandeleur, la fête des crêpes. La fête dont plus personne ne se souvient la signification mais que personne n'oublie parce que ce jour-là - pour peu qu'on ait une maman un peu attachée aux traditions - à la maison c'était crêpe party. Et ça ça plait à tout le monde. Je profite d'ailleurs de ce sujet pour rendre hommage à toutes les mamans (la mienne comprise) qui ont passé des heures devant la cuisinière à préparer des crêpes parfaites. Ben oui, pas question d'en faire en avance parce que si elles refroidissaient le chocolat fondait plus sur la banane. Et, ça, c'était un drame. Donc merci les mamans. Aujourd'hui heureusement les mini-fours à crêpes de table ont pris le relais et les mamans se mettent à table.

Quand à l'origine de la Chandeleur, histoire de briller en société autour du crêpe party mercredi, c'est la fête qui célèbre la présentation de l'enfant Jésus au temple de Jérusalem. Et pour les crêpes, la tradition viendrait de Gélase 1er ( ça s'invente pas...), 49e pape, qui distribuait des galettes aux pélerins qui arrivaient à Rome au 5e siècle.

Alors au moment de décider comment traiter le sujet, les farces salées se sont immédiatement imposées comme une évidence. Ben oui, au rayon sucré on est bien tous d'accord que rien ne vaut le mythique chocolat noir/banane, talonné de près par la gelée de framboise et le sucre glace, non? Ou encore bêtement crêpes au sucre comme dans les Bronzés :-) Mais si un d'entre vous a une recette divine de farce sucrée je suis preneuse. Quand à moi, dans le journal du jour, je vous suggère quelques pistes pour sortir des lardon, dés de jambon, gruyère, épinards. A découvrir dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch

Alors, les recettes:

Viande hachée-courge

 

CREPE2855.jpg

 

 

Pour un petit saladier

  • 250 g de courge
  • 500 g de viande hachée de bœuf
  • 1 oignon
  • 1 dl de vin blanc
  • 1 cs d’huile d’olive
  • 2 cc de quatre-épices
  • Sel, poivre


Oter la peau de la courge et la râper à la râpe à rösti. Emincer l’oignon.
Faire chauffer l’huile dans une sauteuse.
Y faire revenir l’oignon émincé puis la courge, laisser suer quelques minutes en remuant.
Ajouter la viande hachée, faire colorer un peu puis baisser le feu.
Ajouter le vin blanc et le quatre-épices, laisser mijoter à couvert une vingtaine de minutes.
Rectifier l’assaisonnement avant de servir.

Pleurotes-viande séchée

 

CREPE2858 1.jpg

Pour un petit bol

  • 100 g de pleurotes frais
  • 30 g de viande séchée
  • 1-2 cs de persil plat
  • ½ dl de bouillon de bœuf
  • 1 cc de beurre
  • Poivre


Enlever le pied terreux des pleurotes puis les couper en petits cubes.
Ciseler la viande hachée en lamelles fines.
Faire fondre le beurre dans une cassolette.
Y ajouter les pleurotes et faire revenir sur feu vif en remuant doucement pour ne pas défaire la chair des champignons.
Ajouter la viande séchée et le bouillon et laisser la viande s’attendrir quelques minutes.
Poivrer généreusement avant de servir.

Gorgonzola

 

CREPE2853.jpg

 



Pour un petit bol

  • 80 g de gorgonzola
  • 5 cs de lait
  • 4-5 cerneaux de noix
  • 1 figue sèche
  • Poivre


Découper la figue en brunoise.
Mettre la figue dans un petit bol avec le lait, faire tiédir quelques secondes au micro-ondes.
Verser le tout dans une cassolette et ajouter le gorgonzola découpé en morceaux.
Faire fondre tout doucement sur feu minimum.
Pendant ce temps, concasser grossièrement les noix. Les ajouter dans le fromage.
Quand la sauce est bien onctueuse (au besoin rajouter une tombée de lait).
Poivrer avant de servir.

Tomate-roquette

 

CREPE2859 1.jpg

 

 


Pour un petit saladier

  • 250 g de coulis de tomate
  • 3 poignées de roquette
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cs d’huile d’olive
  • Gruyère râpé
  • Sel, poivre


Emincer grossièrement la roquette. Presser la gousse d’ail.
Faire chauffer l’huile dans une petite casserole. Y faire suer l’ail pressé.
Ajouter la roquette et laisser faner les feuilles en remuant.
Verser le coulis, mélanger puis laisser réchauffer.
Saler, poivrer.
Au moment de servir, proposer du gruyère râpé à ajouter sur les crêpes.

Crevettes-poireaux

CREPE2854.jpg


Pour un petit bol

  • 200 g de blancs de poireaux
  • 50 g d’épinards mixés congelés
  • 50 g de petites crevettes cuites
  • ½ cc de curry
  • 1 cs d’huile d’olive
  • Sel, poivre


Emincer les blancs de poireaux.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une casserole, y faire revenir les poireaux à feu vif tout en remuant.
Saler puis baisser le feu et laisser compoter doucement.
Une fois que les poireaux sont cuits, ajouter les épinards, mélanger et laisser réchauffer.
Ajouter les crevettes et les épices, mélanger. réchauffer.
Rectifier l’assaisonnement au moment de servir.

Poulet au safran

 

CREPE2857.jpg

 



Pour un petit bol

  • 1 filet de poulet
  • 1 dose de safran
  • 3 cs de crème liquide
  • 2 tiges d’estragon
  • 1 cs d’huile d’olive
  • Sel, poivre


Hacher le poulet en tartare.
Chauffer l’huile d’olive dans une poêle.
Y faire sauter le hachis de poulet, ajouter l’estragon ciselé et le safran.
Baisser le feu et ajouter la crème, laisser mijoter jusqu’à ce que le poulet soit cuit.
Assaisonner avant de servir.

 

Bon appétit

 

Melina

 

06:00 Publié dans Recettes | Tags : crêpes, farce, courge, tomate | Lien permanent | Commentaires (0)

10/09/2010

Une petite glace à la tomate?

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, un sujet pile-poil d'entre-saison été-automne, les glaces salées. Parce que bon, faut se rendre à l'évidence, l'été touche à sa fin. Mais il devrait y avoir encore quelques beaux jours devant nous. L'occasion de déguster encore quelques glaces rafraichissantes. Et pourquoi on n'essaierait pas les glaces salées? Ca change, c'est original, et ça donnera à votre menu un petit air de cuisine gastronomique, les grands chefs s'étant emparé des glaces salées depuis quelques années déjà. Côté parfum, tout est ouvert. Les légumes évidemment, qu'on traite en sorbets (sans le sucre évidemment), les fromages, qu'on mélange à du lait ou de la crème, le foie gras etc. Et comme quelques éclats de noix croquants relèvent une glace au chocolat ou au caramel, on ose rajouter des pignons, des herbes aromatiques, des épices ou autre. Une glace aux pois cassés par exemple sera sublimée avec quelques lardons.

Conseils et recettes dans le Matin du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Alors:

 

Roulade au raifort glacé, glace avocat

 

241248_7ddc7c87.jpg

 

Pour 4 personnes (entrée)

  • 3 dl de crème
  • 120 g de pâte de raifort
  • Paprika
  • 4 tranches de saumon fumé
  • 2 avocats
  • 180 g de yogourt nature
  • 1 lime (jus)
  • 1 cc de cumin moulu
  • 1 cc rase de piment doux
  • 1 pointe de couteau de sambal oelek
  • 4 branches de coriandre
  • Sel, poivre

Faire chauffer la crème dans une casserole puis ajouter le raifort. Bien mélanger la masse, poivrer puis saupoudrer de paprika. Attendre que le mélange soit froid avant de turbiner. Mettre au congélateur.
Peler les avocats, les mixer avec le yogourt. Ajouter le jus de lime, le cumin, le piment, le sambal oelek et la coriandre émincée. Rectifier l’assaisonnement avec sel et poivre. Turbiner.
Sortir la glace au raifort assez tôt. En tartiner les tranches de saumon, rouler.
Prélever des quenelles de glace à l’avocat, disposer sur l’assiette.

 

Salade Caprese glacée

 

241505_dbfceff8.jpg

 

Pour 4 personnes (apéritif)

  • 250 g de tomates
  • 1 cc de Tabasco
  • 1 cs d’origan
  • Basilic frais
  • 16 mini-boules de mozzarella
  • Sel, poivre, huile d’olive


Entailler la peau des tomates en croix. Les plonger dans de l’eau bouillante une minute puis les passer sous l’eau froide.
Peler les tomates, les découper en morceaux. Filtrer le jus pour enlever les pépins. Mettre jus et tomates dans un mixer. Ajouter l’origan, le Tabasco, assaisonner avec sel et poivre.
Turbiner la masse en sorbetière. Une fois transformée en sorbet, la mettre au congélateur jusqu’au moment de servir.
Sortir le sorbet au moment de l’apéritif. Assaisonner la mozzarella avec le basilic, sel, poivre et un filet d’huile d’olive. Répartir les billes dans des mini-verrines. Servir avec une petite tranche de glace aux tomates.

Salade au miel et aux dés de roquefort glacés

241249_5c211eb.jpg

Pour 4 personnes (entrée)

  • 150 g de Roquefort
  • 1 dl de crème de roquefort
  • 1 dl de lait
  • Poivre du moulin
  • 1 salade verte
  • 2 cc de moutarde douce
  • 1 cs de miel liquide
  • 2 cs de vinaigre balsamique
  • Sel, poivre

Faire chauffer doucement le lait dans une casserole, y délayer la crème de roquefort puis le roquefort émietté. Laisser fondre doucement en remuant, poivrer. Laisser refroidir avant de turbiner.
Mettre au congélateur.
Préparer la sauce en mélangeant le miel et la moutarde. Ajouter le vinaigre et battre vigoureusement au fouet pour obtenir une texture crémeuse. Saler et poivrer.
Au moment de servir, mettre quelques feuilles de salade dans chaque assiette. Découper des dés de glace au roquefort, les mettre sur la salade. Assaisonner avec la vinaigrette.
Suggestion: Ajouter quelques pignons caramélisés dans du miel.

Glace au foie gras sur confiture d'oignons

 

241249_c08eb53b.jpg

 

Pour 4 personnes (entrée)

  • 1 dl de vin blanc doux
  • 1 dl de crème liquide
  • 80 g de foie gras
  • 2 jaunes d’œuf
  • Sel et poivre
  • 1 cc de sucre
  • 1 dl d’eau
  • 100 g d’oignons
  • 2 cs de miel liquide
  • 2 cc de vinaigre de cidre
  • 1 dl de vin rouge
  • 1 cs d’huile d’olive

Fouetter les jaunes d’œuf en omelette avec une tombée de crème. Faire tiédir le reste de crème et le vin blanc dans une casserole. Verser ce mélange sur les œufs et fouetter
pour bien mélanger et qu’il n’y
ait pas de grumeaux.
Remettre dans la casserole et faire chauffer doucement. Faire fondre doucement le foie gras dans ce mélange, le passer au tamis puis laisser refroidir avant de turbiner.
Emincer les oignons. chauffer 1 cs d’huile d’olive, y faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Ajouter le sucre et le miel ainsi que le vin et le vinaigre. Mélanger, mouiller avec l’eau.
Laisser fondre les oignons sur feu tout doux jusqu’à ce qu’ils soient complètement compotés. Saler, poivrer.
Servir chaud ou froid avec une boule de glace au foie gras.

 

Bon appétit!

 

Melina