12/02/2010

Aphrodisiaque, le gingembre?

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin, 14 février oblige, je ne pouvais pas passer à côté de la Saint-Valentin (disons que cette année y avait aussi le Nouvel An chinois mais comme j'en suis encore au stade de l'expérimentation niveau cuisine asiatique, ça sera Saint-Valentin et pis c'est tout!). Parce que moi, en plus, j'adoooore la Saint-Valentin. Si si, sans rire. Je ne fais pas partie des grincheux qui nous expliquent chaque année que:

- La Saint-Valentin ça doit être tous les jours, pas seulement le 14. Certes mais dans les faits, boulot, enfants, maison, fatigue et tout et tout font que c'est pas toujours ça. Alors prendre un peu de temps une fois de temps en temps pour faire plaisir à l'être aimé ben je trouve pas ça inutile. Oui, je sais, c'est cucul la praline. Mais c'est comme ça.

- Etre obligé d'acheter des fleurs juste parce que le calendrier le dit, c'est nul. Certes, mais si vous offriez des fleurs pas parce que le calendrier le dit mais parce que ça fera plaisir à votre chérie? Ca serait bien aussi, non?

- Etre obligé de payer un menu décevant et hors de prix au restaurant au milieu de dizaines d'autres couples, c'est nul. Certes. Mais d'abord les menus de Saint-Valentin ne sont pas toujours hors de prix et décevants. Et ensuite pour être sûr de ne pas être déçu, le mieux est de mitonner vous même un petit menu.

J'en viens au sujet du jour dans le Matin: le gingembre. Avec la réponse à la question que tous les amoureux se posent: est-il vraiment aphrodisiaque? Réponse dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine.

Et pour illustrer le sujet, trois petites recettes, une entrée, un plat et un dessert, super faciles et super vite faits.

 

 

Crevettes caramélisées au gingembre

 

crevette.jpg

Pour 2 personnes (entrée)

  • 20 crevettes fraîches décortiquées
  • 4-5 cm de gingembre frais
  • 1 piment rouge
  • 3 cs de miel
  • 1 cs de nuoc-mâm
  • Huile


Eplucher le gingembre, le découper en julienne très fine. Epépiner le piment (avec des gants) puis le découper en rondelles.
Mettre le miel et le nuoc-mâm dans une casserole, porter à ébullition et mélanger jusqu’à ce que le mélange exhale une odeur de caramel. Baisser le feu et ajouter le piment et le gingembre.
Laisser mijoter une dizaine de minutes.
Faire revenir les crevettes dans une poêle puis ajouter le caramel.
Servir avec une salade d’épinards frais ou de jeunes pousses parsemées de graines de sésame.

 

Tournedos sauce soja et gingembre

 

tournedos.jpg

 

 

Pour 2 personnes (plat)

  • 2 tournedos
  • 3 cm de gingembre frais
  • 2 cs de miel liquide
  • ½ dl de sauce soja
  • 1 dl d’eau
  • 1 gousse d’ail
  • 50 g de beurre
  • Huile d’olive


Peler le gingembre et le découper en rondelles. Peler et presser la gousse d’ail.
Mettre dans un bol l’eau, la sauce soja, les rondelles de gingembre, le miel et la gousse d’ail pressée. Faire mariner les tournedos dans cette sauce une vingtaine de minutes.
Sortir la viande, l’essuyer. Mettre la marinade dans une casserole et laisser réduire sur feu moyen. La sauce doit prendre un aspect sirupeux. Ôter le gingembre.
Chauffer sur feu vif un peu d’huile dans une poêle. Cuire la viande à la cuisson désirée. Pendant que la viande cuit, faire fondre le beurre (froid) dans la sauce, fouetter pour obtenir une sauce bien onctueuse.
Servir la viande nappée de sauce avec des pommes de terre et un mélange de légumes asiatiques.

 

Moelleux au gingembre

 

moelleux.jpg

 

 

 

Pour 2 personnes

  • 50 g de chocolat noir (+ 2 carrés)
  • 30 g de beurre
  • 2 œufs
  • 20 g de sucre
  • 15 g de farine
  • 1 citron vert
  • 2 cc de gingembre en poudre


Faire fondre le chocolat avec le beurre (micro-ondes ou bain-marie).
Mettre le sucre et les œufs dans un saladier, mélanger jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine puis le chocolat et les épices. Râper le zeste de citron vert, ajouter ce zeste au mélange ainsi que le gingembre. Bien mélanger.
Verser dans des ramequins beurrés et farinés. Mettre un carré de chocolat dans chaque ramequin, enfoncer.
Placer au four préchauffé à 230° pour 10 minutes.

 

Voilà, bon appétit et bonne Saint-Valentin à tous.

 

Melina

25/12/2009

Une corbeille de cupcakes pour un Noël multicolore

Bonjour!

Et, évidemment un très très très très Joyeux Noël à tous les visiteurs de ce blog ainsi qu'à vos familles. Que cette fête soit gourmande, joyeuse et évidemment entourée de gens que vous aimez (oui je sais, ça fait un peu gnan-gnan mais si on peut pas être un peu sirupeux et kitsch à Noël, quand peut-on l'être?) D'ailleurs en parlant de kitsch sucré j'ai choisi pour ce jour de Noël de proposer dans le journal une petite sélection de recettes de la pâtisserie hypertendance du moment, couverte de décos flashys, glaçages multicolores et crèmes au beurre sucrées, j'ai nommé les cupcakes. Mais oui, vous savez, ces petits gâteaux qui ressemblent un peu à des muffins mais qui sont recouverts de glaçages variés et colorés.

En vrai ça ressemble à ça:

CUPC372.jpg

 

Des pâtisseries qui atteignent gentillement le Panthéon de la branchitude, notamment depuis que les très très tendances filles de la série "Sex and the City" ont dégusté ces petites merveilles dans un épisode. Depuis apparaissent lentement mais sûrement des échoppes consacrées aux cupcakes, du matériel pour les confectionner et même des cours de cuisine pour en apprendre tous les secrets. Un phénomène de mode qui, je dois bien l'avouer, m'a fait pendant longtemps glisser le "dossier cupcakes" sous la pile des sujets à traiter dans ma page Cuisine. Il n'y a pas grand-chose qui m'énerve plus que les modes aussi fulgurantes qu'éphémères qui font de toi la dernière des ploucs si tu n'y as pas succombé dès les prémisses de leur naissance. Et quand en plus ces modes nous arrivent tout droit des Etats-Unis, y a pas à tortiller: je bloque (oui je sais, c'est d'un anti-américanisme primaire mais c'est comme ça.)

Bref tout ça pour dire qu'il a fallu que la page Cuisine du Matin tombe sur le 25 décembre pour que je me lance à la recherche d'une sujet gourmand, coloré et joyeux (Allez savoir pourquoi, mes chefs trouvaient qu'une page sur les raves ou les pommes de terre ça faisait pas très Noël) et que donc les cupcakes reviennent à mon esprit. Et là, dès les premiers tests, j'ai dû me contraindre à faire mon mea culpa. Certes, les cupcakes sont super kitsch et tendances mais il sont surtout incroyablement bons! Plus légers qu'un muffin, plus parfumé qu'une madeleine j'ai craqué. Sans compter que les glaçages sont délicieux, même ceux au beurre, bien plus légers que les préparations pour les bûches de Noël par exemple. Bref, moi qui ne suis pas du tout desserts et gâteaux, là j'adore.

Alors, les recettes sélectionnées (en plus, totalement novice en la matière, j'ai emprunté quelques recettes à des blogs culinaires que j'aime beaucoup, j'en profite donc pour vous en donner les références).

 

Cupcakes choco-menthe

choco-menthe.jpg

Pour une douzaine de pièces

Pour la pâte

  • 12 After Eight
  • 200 g de sucre
  • 4 œufs
  • 100 g de farine
  • ½ sachet de poudre à lever

Pour le glaçage

  • 200 g de sucre glace
  • 1 blanc d’œuf
  • ½ citron (jus)
  • 2 cs bombées de cacao non sucré
  • 200 g de beurre mou
  • Colorant vert
  • Déco verte


Mélanger la farine, la poudre à lever et le cacao dans un récipient. Dans un bol, fouetter les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre mou aux œufs, bien mélanger. Verser ce mélange dans la farine. Mélanger doucement (il peut rester des grumeaux). Hacher les chocolats à la menthe, incorporer les morceaux à l’appareil.
Beurrer des moules à muffins ou préparer des caissettes à cupcake. Les remplir aux deux tiers du mélange et enfourner une vingtaine de minutes dans un four préchauffé à 180 degrés.
Pour le glaçage, mélanger le sucre glace, le blanc d’œuf et le jus de citron jusqu’à obtenir une consistance pâteuse. Ajouter au besoin du sucre glace si c’est trop liquide. Ajouter un peu de colorant vert jusqu’à la couleur voulue.
Glacer les cupcakes refroidis, soit avec une poche à douille soit simplement avec un couteau à tartiner. Ajouter les décorations tant que le glaçage n’est pas refroidi. Faire prendre au frais avant de déguster.

Remarque: Des cupcakes pas trop sucrés pour les amateurs des célèbres chocolats à la menthe. Les chocolats doivent être hachés assez finement sinon la menthe est mal répartie et les cupcakes risquent de s’effriter.

 

Cupcakes vanille

vanille.jpg

Pour 8-10 pièces

Pour la pâte

  • 200 g de sucre
  • 2 œufs
  • 4 cs de crème fraîche
  • 1,2 dl d’huile de tournesol
  • 200 g de farine
  • 1 cc d’arôme de vanille
  • ½ cc de poudre à lever
  • ½ cc de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel


Le glaçage

  • 50 g de beurre mou
  • 110 g de sucre glace
  • 4 cs de crème fraîche
  • 1 cc d’arôme de vanille


Préparer les caissettes en papier, soit dans un moule à muffins soit sur une plaque.
Battre le sucre et les œufs au fouet jusqu’à obtenir un mélange blanchi. Ajouter la crème fraîche et fouetter à nouveau. Incorporer l’huile toujours en fouettant, l’extrait de vanille puis la farine tamisée ainsi que la poudre à lever, le bicarbonate et le sel.
Remplir les caissettes aux deux tiers. Enfourner environ 15 minutes dans un four préchauffé à 180 degrés. Démouler et laisser refroidir.
Pour le glaçage, battre le beurre et le sucre dans un saladier et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la crème fraîche et battre encore afin que le glaçage soit léger. Ajouter l’extrait de vanille.
Garnir les cakes refroidis avec ce glaçage à l’aide d’une poche à douille. Décorer, par exemple avec des petites billes argentées au sucre.

Remarque: Sans conteste le coup de cœur de cette sélection de recettes. Une gourmandise aérienne, moelleuse, légère en bouche malgré le glaçage au beurre, bref, une réussite. Une création de Manue du très très gourmand blog www.lapopottedemanue.com

Cupcakes «Tout chocolat»

tout choco.jpg

Pour 10 pièces

Pour la pâte

  • 2 œufs
  • 150 g de farine blanche tamisée
  • 60 g de beurre mou
  • 120 ml de lait
  • 130 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • Quelques pincées de fève tonka (www.epicier.ch)
  • 100 g de chocolat noir (70 ou 80% pour les amateurs)
  • 1 cc de poudre à lever
  • 1 cc de poudre d’amandes
  • 1 cc de poudre de noisettes


Pour la couverture

  • 4 cs de Nutella
  • 4 cs de fromage type Philadelphia
  • 3 cc de sucre glace
  • Déco


Dans un récipient, mélanger la farine, la poudre à lever, la pincée de sel, la fève tonka, la poudre de noisettes et amandes et le beurre à température ambiante. Malaxer avec les doigts pour effriter la pâte (comme une pâte sablée).
Dans un autre récipient, mélanger l’œuf et le sucre. Mélanger jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter cette préparation au précédent, mélanger, puis ajouter le chocolat noir fondu. Ajouter ensuite progressivement le lait.
Lorsque la pâte est prête, garnir les moules en papier jusqu’aux 2/3. Enfourner dans un four préchauffé à 180° pendant 18-20 minutes environ. Laissez refroidir à température ambiante.
Pour la couverture, bien mélanger le tout et dresser à l’aide d’une douille à pâtisserie. Décorer, par exemple de Smarties et laisser prendre au frais.

Remarque: Un amateur de belles photos doublé d’un amoureux de la bonne chère ne pouvait créer qu’un blog sublime proposant des recettes que l’on dévore des yeux avant de courir les essayer. De plus, et c’est plutôt rare dans la blogosphère culinaire, c’est un Suisse. Autant de raisons de découvrir le blog de Claude-Olivier, dans lequel vous trouverez notamment ces délicieux cupcakes. 1001recettes.blogspot.com

Cupcakes de Noël

pain d'epice.jpg

Pour 8-10 cupcakes

Pour les cakes

  • 250 g de miel
  • 250 g de farine
  • 100 g de sucre
  • 1 cc de poudre à lever
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • Mélange pour pain d’épices
  • 2 œufs
  • 20 cl de lait

Pour le glaçage

  • 50 g de sucre glace
  • 125 g de beurre
  • 1 cc de cannelle
  • 2-3 cc de lait


Mélanger la farine, la poudre à lever, le sucre et le sucre vanillé. Ajouter les épices à pain d’épices.
Faire chauffer le miel dans une casserole et le verser immédiatement sur le mélange sec.
Remuer avec une cuillère en bois et incorporer les œufs et le lait préalablement tiédi.
Verser la préparation dans des caissettes en papier ou dans un moule à muffins et faire cuire 25 minutes à 180 degrés.
Travailler le beurre en pommade, ajouter le sucre glace petit à petit en continuant à fouetter. Ajouter la cannelle puis le lait, bien mélanger (au besoin ajouter un peu de sucre glace).
Garnir les cakes refroidis. Décorer, par exemple avec des petites figurines de Noël.

Remarque: Dans cette recette de saison on remplace la génoise par une base de pain d’épice mais avec moins de poudre à lever pour ne pas que les petits cakes gonflent trop. On ajoute plus ou moins de cannelle au glaçage suivant les goûts.

Cupcakes «Sex and the city»

CUPC364.jpg

 

Pour 10-12 pièces

Pour la génoise

  • 100 g de cranberries séchées
  • 8 cl de vodka
  • 200 g de farine
  • 50 g de poudre d’amande
  • 100 g de beurre fondu
  • 175 g de sucre
  • 2 œufs
  • 2 cc de poudre à lever
  • 2 cs de Cointreau
  • 1 yaourt nature


Pour le glaçage

  • 150 g de sucre glace
  • Jus de citron vert
  • Colorant rouge


Faire macérer les cranberries dans un verre de vodka quelques heures avant de commencer la recette.
Préchauffer le four à 170 °C. Mélanger le sucre, les œufs et le beurre. Dans un autre récipient, mélanger la farine, la poudre d’amande et la poudre à lever. Verser ce mélange avec l’autre. Puis ajouter le yaourt, les cranberries et le Cointreau.
Verser l’appareil dans des caissettes ou des moules à muffin. Enfourner pendant 30 minutes.
Une fois les cupcakes refroidis, mélanger le sucre glace et verser le jus d’un citron vert petit à petit jusqu’à la consistance désirée. Le mélange doit être souple et onctueux mais pas liquide. Ajouter un peu de colorant pour obtenir une jolie couleur rose.
Décorer, par exemple avec des petits confettis au sucre rose et violet pour un total «effet filles».

Remarque: C’est les filles de la série «Sex and the City» qui ont rendu les cupcakes super tendances. Ce qui a donné l’idée à Sofi du blog «Sofi la gourmande» de créer une recette rendant hommage au cocktail préféré de Carrie et ses copines, le Cosmopolitan: jus de cranberries, vodka, Cointreau et citron vert. A découvrir dans le très beau blog sofilagourmande.canalblog.com

 

Voilà, alors comme d'habitude, si vous vous lancez dans l'aventure cupcake (ou alors que vous êtes déjà un spécialiste en la matière), n'hésitez pas à m'envoyer vos recettes et les photos soit sur ce blog soit sur mon mail melina.schroeter@edipresse.ch

D'ici là encore un très bon Noël.

Melina

 

 

 

 

23/10/2009

Petite escapade au Salon du chocolat

Bonjour,

Aujourd'hui dans le Matin (je sens que je vais faire des envieux), mon petit voyage au Salon du chocolat de Paris le week-end dernier. L'occasion pour moi de découvrir les chocolats de demain et d'avoir quelques coups de coeur pour des créations délicieuses et originales. Une petite sélection qui vous attend dans le journal du jour ou sur www.lematin.ch/guide/cuisine

Un Salon du chocolat où j'ai eu la chance d'assister aux World Chocolate Masters, le championnat international des chocolatiers. Une compétition unique en son genre puisque les participants à ce concours sont seuls, pas en équipe. Des participants parmi les meilleurs du monde puisque chaque finaliste devait avoir remporté une sélection nationale pour avoir le droit de représenter son pays. Enfin, "son pays", pas tout à fait, puisque certains finalistes représentaient le pays dans lequel ils travaillent et pas celui dont ils sont originaires. Ainsi Fabian Sänger, qui représentait la Suisse, est en fait de nationalité allemande. Concepteur de nouveaux produits chez Kambly (les biscuits), le jeune homme n'a pas démérité, avec une très belle 6e place (sur 19 concurrents). Il a même remporté le prix international du meilleur dessert.

Les finalistes devaient présenter plusieurs créations, notamment une pièce principale, des pralinés, un chapeau, un entremet au chocolat et un dessert, le tout entièrement en chocolat, avec comme thème principal la Haute Couture. Un concours qui a duré trois jours durant lesquels les finalistes, seuls dans leur box, ont façonné, créé, travaillé, décoré et peaufiné leurs oeuvres. Car, oui, il s'agit bien d'oeuvres d'art. Des créations dont je n'aurais jamais imaginé la précision, la difficulté, le goût incroyable du détail. Au point que les robes créées pour les pièces principales semblent être faites du plus fin des tissus. Au point que des détails minuscules, quasi invisibles à l'oeil, ont été placés par les finalistes sur leurs pièces. Au point que pour placer un papillon délicat sur un chapeau, un concurrent en a fait des dizaines, pour pouvoir choisir le plus fin, le plus réussi. De véritables artistes incroyables de calme, de concentration, de maîtrise, alors que journalistes, visiteurs et surtout jurés déambulaient devant leur box en permanence. Petite anecdote, une demi-heure avant le délai final pour la pièce principale, un morceau de la pièce du candidat français s'est brisé, sans doute à cause de la chaleur de la halle. Sans perdre ni calme ni patience, il a alors repris son travail pour "réparer" sa robe. Incroyable...

Petit aperçu de quelques pièces réalisées:


ChocolateMasters_9458.jpg

Pièce principale du finaliste de la Suisse, Fabian Sänger


Pièce principale-détail-suisse.jpg
Détail de la pièce principale de Fabian Sänger



switzerland-10.jpg
Le dessert de Fabian Sänger, avec lequel il a remporté le premier prix de la catégorie


switzerland-11.jpg
Le chapeau de Fabian Sänger


Japan-11.jpg
Le chapeau du Japonais Shigeo Hirai


Pièce principale-japon.jpg

La pièce principale du Japonais Shigeo Hirai


D'autres images sur www.worldchocolatemasters.com

 

Interview de Fabian Sänger, finaliste suisse, 6e place

- Comment se prépare-t-on à ce genre de manifestation? Et combien d'heures cela prend-il?

- La confiserie est un métier de passionnés, dans lequel on ne s'arrête vraiment jamais de réfléchir, de puiser des idées, de créer. On ne finit pas sa journée à 18h30 et on boucle jusqu'au lendemain. Difficile donc de comptabiliser les heures de travail. Il faut commencer par avoir des idées de ce qu'on veut faire puis faire des essais, tester ce qui est réalisable, enfin s'entraîner aux gestes techniques. Surtout lorsque l'on fait ça à côté de son travail. Mais je pourrais peut-être dire 400 heures.

- Vous créez, dans votre travail, les nouveaux biscuits de la maison Kambly. En quoi le travail du chocolat est-il particulier?

- Le chocolat n'est pas seulement bon au goût, il est aussi beau. On peut en faire des créations autant bonnes que belles à l'oeil. Ca permet énormément de créativité.

- Comment travaillez-vous concrétement, avec des croquis?

- Non, j'aime la matière. Tout de suite tester en vrai ce qui fonctionne ou non.

- Pourquoi décide-t-on de participer à ce genre de compétition?

- C'est évidemment un challenge incroyable pour un confiseur. Mais en plus pour décider de ce qu'on va créer, on doit faire des essais, avoir de nouvelles idées, tester de nouveaux gestes, et ça nous apporte une expérience de plus dans notre travail.

- Craignez-vous particulièrement certains de vos concurrents?

- Nous avons tous des genres très différents mais je suis très admiratif de ce que font le Japonais et le Français. (Note: Un bon pronostic puisque le Japonais Shigeo Hirai a remporté le concours.)

- Pour finir un pronostic pour vous?

- Je vise une place parmi les six premiers. (Contrat rempli avec la 6e place).

 

Au final une super expérience et une bonne idée de sortie si vous aimez Paris en automne. Alors l'année prochaine, pensez-y! Et, petit coup de coeur particulier, si vous êtes amateurs de chocolat et que vous allez un jour en Alsace, courez chez le chocolatier Jacques Bockel à Saverne. Une mine de trésors savoureux et originaux, avec, mais c'est un avis purement subjectif, une mention particulière aux tablettes amandes et fleurs de sel, un délice!

Bonne journée

 

Melina